jeudi,26 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Daouda-Mouguiama annonce 60 élèves au plus par classe dès la rentrée

Gabon: Daouda-Mouguiama annonce 60 élèves au plus par classe dès la rentrée

C’est à l’occasion de son audition à l’Assemblée nationale par les membres de la commission de la santé, de l’éducation, des affaires sociales et culturelles le jeudi 21 octobre 2020 que le ministre de l’Education nationale et de la formation civique, Patrick Mouguiama Daouda, a défini les modalités applicables pour le compte de l’année académique 2020-2021. Concernant les effectifs retenus devant permettre de lutter au mieux contre la propagation de la Covid-19, le membre du gouvernement a annoncé que seuls 60 élèves seront autorisés par salle de classe.

Alors que les apprenants du primaire et du secondaire s’apprêtent à retrouver le chemin des salles de classes après plusieurs mois de repos forcé dus à la crise sanitaire liée à la Covid-19, il semble bien qu’ils devront être assujettis à un nouveau mécanisme de fonctionnement. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le ministre de l’Education nationale devant les parlementaires dans le cadre de son audition par la commission compétente. En effet, le Pr. Patrick Mouguiama Daouda a d’ores et déjà révélé que les classes pléthoriques ne seront plus acceptées dans les établissements de tous ordres.

En effet, le ministre a présenté devant les députés le jeudi 21 octobre dernier l’ensemble des mesures préventives prises pour tenter de juguler la propagation de la Covid-19 en milieu scolaire. « La rentrée des classes se fera dans le respect des mesures barrières. Le port du masque sera obligatoire, la mise à disposition des Thermoflash à l’endroit du personnel sera effective, le nombre d’élèves par classe sera limité à 60,  soit 2 par table-banc », a déclaré Patrick Mouguiama Daouda. 

Par ailleurs, le ministre de l’Education nationale s’est voulu rassurant en annonçant dans la foulée la construction prochaine de 89 salles de classe dans la province de l’Estuaire et tout particulièrement à Libreville. Seulement le gouvernement semble minimiser la situation et les besoins actuels en termes de capacité d’accueil et ce, bien avant la crise sanitaire. D’ailleurs, Julien Nkoghe Bekale estimait qu’il fallait faire construire au moins 800 salles de classe avant d’espérer réduire drastiquement le nombre d’élèves à 60 par classe. La charrue n’a-t-elle pas été mise avant les bœufs ? Le débat est ouvert chez vous.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion