mercredi,22 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: dans l’impasse, l’Union nationale reporte de 3 mois l'élection de son...

Gabon: dans l’impasse, l’Union nationale reporte de 3 mois l’élection de son président

Ecouter cet article

Au terme de 3 jours de discussions pendant son deuxième congrès ordinaire organisé du 5 au 7 décembre 2020, les cadres de  l’Union Nationale le parti de Zacharie Myboto n’ont pas pu accorder leurs violons. Les raisons ? Des tensions internes nées de la candidature du Secrétaire exécutif adjoint du parti et compagnon de Chantal Myboto, fille du président sortant. Une équation visiblement insoluble qui a poussé le directoire de l’UN à reporter l’élection dans 3 mois. 

On sentait dans l’élection du futur président de l’Union Nationale comme des tensions, une absence de consentement, des non-dits et visiblement des désaccords. Ces sentiments se sont finalement matérialisés à l’issue du deuxième congrès du parti cher à Zacharie Myboto organisé du 5 au 7 décembre à Libreville. Un congrès qui au lieu d’aboutir à l’élection de son président a finalement accouché d’une souris. 

A la place d’un nouveau président, ce sont les dissensions et les divergences internes qui ont émergé. Des tensions présentes depuis 2016 et dont se sont rendus compte les lecteurs avisés de la politique gabonaise. Dans les faits, la candidature de  Paul-Marie Gondjout, Secrétaire exécutif du parti et du reste gendre du président Zacharie Myboto serait le nœud gordien de ce report et de ce désaccord. 

Certains y voient de par le fait qu’il soit le compagnon de sa fille, Chantal Myboto, une façon détournée et sublimée de garder la présidence du parti dans son cercle familial. Une structuration qui ne plaît visiblement pas aux membres de l’Union nationale (UN). « Pour beaucoup, bien que reconnaissant le talent et l’implication du secrétaire exécutif adjoint chargé des Élections dans la bonne marche du parti, le désigner comme président de l’UN serait envoyer un message contraire aux valeurs du parti d’André Mba Obame qui s’était opposé à la candidature d’Ali Bongo au PDG, en 2009 », a-t-on pu lire. 
Rendez-vous est donc pris dans 3 mois pour élire le nouveau président du parti politique majeur de l’opposition et qui sera certainement la figure de l’Union nationale dans la perspective de l’élection présidentielle de 2023.

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Enami Shop