dimanche,27 novembre 2022
AccueilDerniers articlesGabon: CSTG appelle au respect des droits des femmes au travail

Gabon: CSTG appelle au respect des droits des femmes au travail

Ecouter cet article

La journée internationale des droits des femmes a été célébrée en différé le samedi 12 mars dernier à la mairie du 2ème arrondissement de la commune de Moanda. Occasion pour la Confédération syndicale des travailleurs du Gabon (CSTG) de faire le point sur la mise en œuvre des recommandations internationales pour la condition sociale de la gent féminine et des défis du Gabon en termes de protection sociale des travailleuses.

Officialisée par les Nations unies en 1977, la Journée internationale des droits des femmes est célébrée à travers le monde le 8 mars pour valoriser leurs acquis. A cet effet, les femmes travailleuses membres du SYMIGA affilié à la Confédération syndicale des travailleurs du Gabon, ont commémoré en présence de Didas Mikendi, le Directeur provincial du Travail, le samedi 12 mars dernier, cette date clé de l’émancipation de la gent féminine dans le domaine du travail sous le thème : « Investir dans les soins pour tous et toutes : notre programme commun ».

Une initiative saluée par la chargée de questions de genre au sein de ladite plateforme syndicale. « Cette rencontre a permis de mieux cerner les droits de la femme travailleuse. Ces échanges seront poursuivis car nous comptons mettre en place une plateforme d’échanges pour permettre d’avoir une remontée d’informations des cas de non-conformité légale afin de se soutenir entre femmes travailleuses », a souligné Annick Fleur Batchamamba Ondias épouse Boumbandjoka 

Pour sa part, le leader syndical Aymar Kissengori a tenu à interpeller le gouvernement à optimiser la protection sociale de toutes les travailleuses conformément à la thématique retenue par l’Organisation internationale du travail (OIT). « Il faut prendre soin d’autrui car c’est prendre soin de l’humanité, c’est se soucier les uns des autres, c’est ce qui caractérise le progrès social, la dignité, la bonne rémunération, le gain de l’emploi décent », a indiqué le Président de la CSTG. Non sans déplorer l’absence de statut social pour le personnel de maison et à ratifier les 9 conventions.

Il s’agit de la Convention n° 118 sur l’égalité de traitement (sécurité sociale), 1962 , la Convention n° 130 concernant les soins médicaux et les indemnités de maladie, 1969, la Convention n° 140 sur le congé-éducation payé, 1974, la Convention n° 149 sur le personnel infirmier, 1977, la Convention n° 156 sur les travailleurs ayant des responsabilités familiales, 1981, la Convention n° 168 sur la promotion de l’emploi et la protection contre le chômage, 1988, la Convention (n° 183) sur la protection de la maternité, 2000, la Convention (n° 189) sur les travailleuses et travailleurs domestiques, 2011 et la Convention (n° 190) sur la violence et le harcèlement, 2019.Vivement une réaction des autorités publiques.

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x