dimanche,12 juillet 2020
Accueil A La Une Gabon: Crowd1, Coffre de luxe, Ndami, immersion dans un système de fraude...

Gabon: Crowd1, Coffre de luxe, Ndami, immersion dans un système de fraude pyramidal

C’est sans conteste l’opportunité financière qui fait des émules à l’international avec le système Crowd1 ou encore au Gabon avec Coffre de luxe, ou Ndami, présentée aux potentiels investisseurs comme une “Tontine 2.0” susceptible de faire gagner des milliers de FCFA en un laps de temps. Si à première vue ces systèmes semblent faire des heureux, leur fonctionnement demeure sujet à caution, car obéissant à un système pyramidal frauduleux déconseillé, voire interdit dans de nombreux pays. 

Global Media Time Gifpx

Présenté comme une opportunité d’affaires susceptible de vous faire gagner de l’argent, ces deux systèmes bien qu’utilisant des canaux différents obéissent à un même modus operandi axé sur un montage financier bien huilé dénommé pyramide de Ponzi. En effet, Crowd1 ou encore Coffre de luxe comme l’explique l’encyclopédie en ligne Wikipedia « consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants ». 

Des systèmes qui se nourrissent de l’incrédulité des clients 

Le système ou schéma de Ponzi consiste à payer les premiers qui arrivent avec l’argent des derniers inscrits. Ainsi, pendant une période donnée les premiers qui arrivent dans le système vont toucher l’argent qui leur est promis grâce aux inscriptions des personnes suivantes.  Un fait qui démontre la fragilité du système dont la pérennité n’est possible que grâce à la participation du plus grand nombre de personnes. 

Autre fait pour le moins curieux, pour les deux plateformes, il est quasi difficile d’identifier les initiateurs. Pour Crowd1, par exemple l’entreprise promotrice, Impact crowd Technology S.L n’aurait pas d’existence officielle. Avec un siège social domicilié à Madrid en Espagne, on découvre que l’entreprise ne possède qu’une dizaine d’employés référencés sur la plateforme Linkedin, tous géolocalisés en Suède tandis que le numéro d’identification fiscal qu’elle affiche semble n’être enregistré nulle part. Des éléments pour le moins curieux qui jettent des doutes sur la fiabilité de ladite entreprise. 

Pour le cas du Coffre de luxe, il est quasi impossible de retracer les fondateurs de ladite « Tontine 2.0 ». Ses membres sont principalement actifs sur les réseaux sociaux notamment Facebook ou encore sur la plateforme de messagerie instantanée Whatsapp, où ils déploient toute leur stratégie pour faire rentrer de plus en plus de monde, souvent crédules, dans le système pyramidale. Il faut noter que les « Tontine 2.0 » fonctionnent sous la forme de réseautage, consistant à « intégrer un groupe; verser via Airtel Money la somme de 10 500 FCFA et inviter deux autres personnes qui devront intégrer le groupe. Par la suite tu reçois 84 000 avec la possibilité de répéter la procédure plusieurs fois », nous a confié un client séduit par ce système. 

Une arnaque bien huilée

Si elle séduit de centaines de personnes en quête d’argent facile chaque jour, ce système suscite des inquiétudes chez de nombreux observateurs. « Actuellement de nombreux messages où on vous miroite des gains faciles sous réserve d’adhérer à des coffres numériques, Crowd1, QuiAri, etc. qu’on présente comme des sortes de tontines. Il s’agit de système de fraude pyramidal. N’y adhérez pas », averti l’analyste économique Mays Mouissi sur son compte Twitter. 

Joint au téléphone par Gabon Media Time, l’économiste explique d’ailleurs que « les revenus sont générés à partir des sommes récupérées auprès des personnes incrédules qui intègrent le système. Il faut donc qu’il y ait de plus en plus de personnes qui l’intègrent pour que le système perdure. A la fin des fins les derniers des incrédules vont tout perdre et ne pourront se retourner vers personne pour récupérer ne serait-ce que leur mise de départ. Outre le problème strictement financier, ces systèmes frauduleux posent un problème social puisque pour espérer toucher les gains qu’on leur miroite, les membres du système pyramidal n’hésitent pas à harceler leurs proches pour qu’ils intègrent à leur tour le schéma pyramidal », nous a-t-il confié. Si pour le cas de la plateforme Crowd1 le système est très complexe, pour le Coffre de luxe ou encore Ndami, système actif au Gabon, le fonctionnement se fait plus simplement avec des montants dérisoires qui ne suscitent pas suspicion à première vue. 

Crowd1, interdit dans plusieurs pays 

Face à ce qui apparaît comme un système d’arnaque à grande échelle, de nombreux pays ont pris les devants en interdisant l’usage de Crowd1. C’est le cas en Namibie où la Directrice des communications stratégiques de la banque centrale Dr. Emma Haiyambo avertissait sur les dangers de cette plateforme le 21 février. « Il est évident que le modèle commercial de Crowd1 Network Limited n’est pas durable et entraînera la perte de l’argent des membres du public, en particulier ceux qui se trouvent au bas de la pyramide », a-t-elle relevé. 

En Norvège, où sont prétendument localisés les employés de l’entreprise promotrice, le gouvernement considère Crowd1 comme un système pyramidal frauduleux depuis novembre 2019. Au Burundi, ce sont plus de 300 personnes en lien avec Crowd1 qui auraient été arrêtées pour fraude en janvier 2020, tandis qu’en Ile Maurice, le gouvernement a mis en garde le 14 mai 2020, les usagers contre la plateforme. 

Face au succès que semble rencontrer ce système au Gabon, les autorités devraient donc s’intéresser à cette affaire car ayant des similitudes certaines avec l’affaire dite de BR SARL, qui a laissé des milliers de Gabonais sur la paille. Surtout que ce système qui semble avoir de fervents défenseurs se répend à grande vitesse.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt