Gabon/CPPF: menace de suspension de pensions pour les agents retraités non bancarisés

© D.R

Alors qu’elle a entamé le 5 mars dernier une campagne de «  Bancarisation des agents de l’Etat retraités et leurs ayants cause », la Caisse des pensions et des prestations familiales des agents de l’Etat (CPPF) a tenu à rappeler aux agents concernés par cette campagne, les risques qu’ils encouraient. Ainsi, les agents qui ne disposeront pas d’un relevé d’identité bancaire (RIB) avant le 29 mars, s’exposent à la suspension de leurs pensions.

« Ceux qui n’auront pas ouvert de compte et déposé ainsi le numéro d’un compte bancaire ne toucheront pas leurs pensions du mois d’avril » tels sont les propos tenus par un responsable de la CPPF en marge de la campagne de la bancarisation organisée depuis le 5 mars dernier. Globalement, cette initiative vise à moderniser le système de paiement des pensions.

En effet, concernant pas moins de 2504 agents de l’Etat retraités touchant au moins 150 000 Fcfa de pension, la campagne de « Bancarisation » organisée de concert avec des banques et des établissements de microfinance, devrait à terme permettre « d’automatiser le système de paiement ». Si pour le mois de mars, les pensions seront payées « en espèces », celles du mois d’Avril le seront uniquement pour ceux disposant d’un RIB.

Par ailleurs, la CPPF n’a pas manqué de rappeler les avantages liés à cette initiative, puisqu’en plus de plusieurs facilités liées à l’ouverture du compte, les retraités pourront bénéficier « d’avances équivalant à 50% du montant de la pension et de crédits bancaires remboursables sur 6 à 24 mois ». Autant dire que les 2504 retraités concernés par cette opération, ont tout intérêt à se plier à cette exigence.

Laissez votre commentaire