samedi,26 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: coupures d’électricité, le silence méprisant de la SEEG vis-à-vis de sa...

Gabon: coupures d’électricité, le silence méprisant de la SEEG vis-à-vis de sa clientèle

Alors qu’elle vient de célébrer ses 14 000 abonnés sur sa page Facebook, la Société d’energie et d’eau du Gabon (SEEG) semble avoir oublié de faire une introspection de ses services auprès de sa clientèle. Une remise en cause qui est loin d’être la priorité de la nouvelle direction générale de cette entreprise qui récemment encore a brillé par un silence méprisant à la suite d’une recrudescence de coupures d’électricité ayant fortement impacté à la fois les entreprises et les ménages ces derniers jours. 

En situation de monopole quasi absolu depuis plusieurs décennies, la Société d’energie et d’eau du Gabon semble n’avoir jamais pris la mesure de son rôle dans l’amélioration des conditions de vie des populations. La preuve avec la résurgence des délestages depuis plusieurs années et le manque de communication dont elle est passée maître démontrant son incapacité à assurer ses missions.  

Le vendredi 24 juillet 2020, la preuve a encore été donnée avec la coupure générale enregistrée dans plusieurs quartiers du Grand Libreville. Si dans un communiqué publié seulement ce lundi 27 juillet, la SEEG évoque « un défaut sur la ligne très haute tension 225kV », plusieurs citoyens n’ont pas manqué de fustiger cette attitude qui serait à la limite un manque de considération de « dame SEEG » envers les usagers. 

Un tantinet ironique, le journaliste Louis-Philippe Mbadinga souligne que « Dame SEEG souhaite la bienvenue au nouveau ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques ! ». Il faut dire que cette reprise intempestive des coupures d’electricité intervient dans un contexte de crise qui devrait donner lieu à une communication plus efficace. « Dame SEEG traverse quelque « période difficile » ? C’est infernal, ces coupures à répétition… et on ne nous explique rien ! », s’est offusqué un cadre d’une société de télécommunication sur Facebook. 

Un communicant dans une structure de la place que nous avons contacté lance quant à lui une critique acerbe sur la gestion de la communication par la SEEG. « Cette société qui est en contrat de façon directe ou indirecte avec tous les foyers gabonais a l’obligation de mieux structurer sa communication. Elle ne peut pas procéder à des coupures et rester silencieuse. C’est à la limite de l’inconsidération ou encore du mépris »,a-t-il martelé. 

Avec un parc d’abonnés électricité estimé à 345 897 et 188 630 abonnés en eau selon son rapport d’activités 2017, la Société d’energie et d’eau du Gabon est depuis des décennies en situation de monopole mais offre des services en deçà des attentes des populations. Espérons que la nouvelle tutelle tiendra en haute estime les milliers de compatriotes privés de ces services de base du quotidien.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt