samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: coupure d’électricité à la direction générale de la SEEG deux après-midis...

Gabon: coupure d’électricité à la direction générale de la SEEG deux après-midis de suite

Les délestages à répétition dans le Grand Libreville enregistrés dans les après-midis des jeudi 23 et vendredi 24 juillet derniers n’ont pas épargné la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) elle-même. En effet, la Direction générale de l’unique fournisseur d’électricité du pays a, elle aussi été plongée dans le noir au même titre que ses abonnés. Une situation étrange mais pas inédite qui met en exergue l’incapacité de cette entité, dont le chiffre d’affaires à fin mars 2020 s’élevait à 53 milliards de FCFA, à assurer correctement le service public qui lui incombe

Baies vitrées ouvertes, employés postés devant le hall, voilà le spectacle désolant et peu valorisant auquel plusieurs usagers de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (Seeg) ont assisté le vendredi 24 juillet dernier. Aucune activité aussi bien au sein du garant de la fourniture d’électricité au Gabon que dans les entreprises et administrations se trouvant au Centre-ville de Libreville. 

Une situation incompatible, voire incompréhensible avec les prévisions plutôt optimistes de ladite société qui avait annoncé des profonds ajustements infrastructurels devant permettre l’alimentation en discontinu du Grand Libreville. On en reste donc à des perspectives éloignées de la réalité. Pour les usagers, habitués aux coupures intempestives de dame Seeg, cette société a poussé le vice à son paroxysme en se montrant inapte à telle enseigne qu’elle s’est elle-même privée d’électricité. 

Il faut dire qu’en cette fin de mois de juillet 2020, avoir de l’électricité pendant 24 heures est devenu un luxe pour des habitants de Libreville, Owendo, Akanda et Bikele. Dans la capitale administrative du Gabon par exemple, plusieurs entreprises et administrations ont dû cesser leurs activités désespérées, après plusieurs heures à attendre le retour de l’électricité. Un état de fait qui aura sans doute des effets néfastes pour l’économie nationale en cette période inédite de crise sanitaire liée à la Covid-19, où la relance indubitablement souhaitée par les plus hautes autorités du pays passe par le fonctionnement effectif des entreprises quelles qu’elles soient et ce, avec notamment de l’électricité pendant les heures de travail. 

Pour rappel, confronté à une insuffisance criante d’électricité, Veolia, l’ancien concessionnaire de ce service avait mis en œuvre des modes alternatifs tel que le délestage qui privilégiait le quartier des affaires pendant les heures de travail. Cette solution palliative permettait ainsi, aux entreprises et aux administrations de travailler sans coupure d’électricité.  Ce qui ne semble pas encore avoir été intégré par la nouvelle direction générale. Nul doute que le nouveau ministre en charge de l’Energie Alain-Claude Bilie-By-Nze aura à cœur d’inverser la donne, pour le bonheur de la clientèle de dame SEEG. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt