Gabon: le Conseil d’Etat suspend à nouveau l’élection du Bâtonnier

René Aboghe Ella, premier président du Conseil d'Etat © D.R

Annoncée pour se tenir ce samedi 13 octobre, l’assemblée générale ayant pour ordre du jour l’élection du Bâtonnier et des membres du Conseil de l’ordre des Avocats du Gabon n’aura finalement pas lieu. Cette suspension fait suite à une décision du premier président du Conseil d’Etat, qu’il faut rappeler, avait déjà annulé l’élection de Me Lubin Ntoutoume quelques mois auparavant.

C’est un véritable coup de tonnerre, voire un retournement de situation digne des plus grands scénarios cinématographiques. Alors que de nombreux avocats exprimaient d’ores et déjà leur satisfecit quant à la tenue de cette assemblée générale qui devait aboutir à l’élection du Bâtonnier et des membres du Conseil de l’ordre, le Conseil d’Etat vient une fois de plus d’en décider autrement.

C’est sur une requête en référé d’heure à heure introduite le 9 octobre 2018 par Maître Erangah Gilbert, avocat au Barreau du Gabon que Andréa Apoungo épouse Amvane, agissant sur délégation du premier président du Conseil d’Etat, juge des référés a autorisé « le requérant à faire citer à comparaître à l’audience de référé d’heure à heure du lundi 15 octobre, le Bâtonnier Norbert Issialh, Bâtonnier intérimaire ».

Cette décision qui vient encore un peu plus jeter le trouble au sein de cette corporation d’auxiliaires de justice, a pour conséquence « la suspension de l’organisation des élections du Bâtonnier et des membres du Conseil de l’ordre des avocats (…) jusqu’à droit connu sur les mérites de la requête du requérant », précise l’ordonnance de la haute juridiction administrative.  

Laissez votre commentaire