samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: condamné à 15 ans de prison pour avoir fréquemment violé ses...

Gabon: condamné à 15 ans de prison pour avoir fréquemment violé ses filles de 10 et 12 ans

La semaine écoulée, la Cour criminelle ordinaire de Libreville a condamné un père de famille répondant au nom d’Eddy Fred Makita Barros, à une peine de 15 ans de réclusion criminelle. Inculpé pour inceste, le mis en cause a finalement été jugé pour le crime de viol sur mineures de moins de 15 ans après requalification des faits. 

Rares sont les dossiers d’une telle gravité à être jugés dans l’antre du palais de justice de Libreville en session foraine. Une abomination dont l’instigateur Eddy Fred Makita Barros avait finalement pris goût à en croire le récit de notre confrère L’Union. Les faits se sont déroulés en 2014. Le mis en cause n’étant plus en couple avec la mère de ses enfants, obtient la garde de celles-ci du fait que leur maman était très prise par ses activités professionnelles.  

C’est durant ce créneau que les faits se seraient répétés à plusieurs reprises avant que les petites filles ne se confient à leur demi-sœur aînée venue leur rendre visite. Estomaquée, la jeune adolescente aurait aussitôt informé leur maman du martyr subi par ses petites sœurs. Cette dernière aurait à son tour alerté la police judiciaire (PJ) par le moyen du plainte déposée à l’encontre de son ancien partenaire de vie. C’est ainsi qu’il sera interpellé, gardé à vue et placé en détention préventive après avoir été déféré devant le parquet de la République. 

Lors de sa comparution, le présumé père indigne admettra tous les faits reprochés. Quant à la mère et l’aînée des deux victimes, elles passeront à leur tour à la barre en donnant des détails qui font froid dans le dos. « Elles ont vu le sexe de papa, et il les a soumises à des rapports sexuels à chaque fois qu’il en avait envie », auraient-elles décrit dans leurs témoignages. Prenant ses réquisitions, le procureur général Linda Bongo Ondimba a demandé la peine maximale c’est-à-dire 20 ans de réclusion criminelle.

La défense alambiquée conduite par Me Bongo Mavoungou a indiqué que « nous ne sommes pas ici pour enfoncer le pêcheur mais le sauver. Pour moi il faut vraiment chercher ce qui s’est passé dans la tête de mon client pour en arriver là ». Il obtiendra toutefois la requalification de l’inceste en crime de viol sur mineure de moins de 15 ans. Une requalification non nécessaire car non seulement l’inceste est constitué mais il est aussi reconnu en droit pénal gabonais notamment à l’article 403 du Code pénal nouveau. 

Au moment du verdict, le tribunal aura la main souple en ne condamnant Eddy Fred Makita Barros qu’à une peine de 15 ans de réclusion criminelle assortie d’une amende de 2 millions Fcfa à verser à ses enfants en guise de dommages et intérêts. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt