dimanche,5 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : condamné à 13 ans de prison pour viol sur mineurs...

Gabon : condamné à 13 ans de prison pour viol sur mineurs de 11 ans

Ecouter cet article

La Cour criminelle ordinaire de Libreville a rendu ce lundi 27 janvier 2020 une décision qui soulagera la famille d’une jeune fille âgée de 11 ans au moment des faits. En effet, son bourreau Henry Christ Yongoye, âgé de 34 ans à l’époque, a été reconnu coupable de viol sur mineure de moins de 15 ans en écopant de 13 ans de réclusion criminelle, assorti d’une amende de deux (2) millions de dommage et intérêts. 

Henry Christ Yongoye a comparu le lundi dernier devant la Cour criminelle de Libreville pour viol sur mineure de moins de 15 ans. Les faits jugés remontent au dimanche 21 juillet 2013 dans la commune d’Owendo. Selon le récit rapporté par notre confrère le quotidien L’Union, le mis en cause aurait entraîné la jeune fille de 11 ans dans les toilettes alors que sa soeur aînée vaquait à ses activités commerciales dans la zone portuaire. Il abusera d’elle sexuellement et ce, sans préservatif, exposant la jeune fille aux maladies sexuellement transmissibles (MST). 

L’affaire aurait éclaté lorsque la mère de la victime s’est aperçue de la démarche saccadée de sa fillette. Questionnée, cette dernière citera le nom de son voisin, Christ avec qui elle entretiendrait des rapports sexuels. Interpellé à l’issue de la plainte déposée auprès de la direction de la sûreté urbaine (DSU) le trentenaire reconnaîtra les faits reprochés. Devant la Cour criminelle, Henry Christ Yongoye va réitérer sa version donnée 7 ans auparavant tout en précisant qu’il ne savait pas que la jeune fille était mineure car sa corpulence et ses attributs physiques lui donnaient des allures d’une fille mature et beaucoup plus âgée. 

Ce à quoi le procureur général général Apollinaire Nziengui répondra que « le crime de viol sur mineure de moins de 15 ans est établi ». Il a par ailleurs requis la peine maximale prévue par les articles 400 et suivants du nouveau Code pénal gabonais, à savoir 15 ans de réclusion criminelle assortie d’une amende de 20 millions au plus. Un réquisitoire botté en touche par le conseil du présumé violeur Me Boguikouma qui a plaidé pour des circonstances atténuantes en l’absence de l’élément intentionnel.

Poursuivant sa plaidoirie, l’avocat du barreau du Gabon a indiqué que « il ne s’agissait pas un d’un viol mais d’un rapport sexuel consenti avec une fille qui faisait plus vieille.  Ce n’est donc pas un criminel », a-t-il conclu. A la fin du débat contradictoire, la Cour a reconnu Henry Christ Yongoye coupable de viol sur mineure de moins de 15 ans. Il a écopé de 13 ans de réclusion criminelle assortie d’une amende de 2 millions FCFA de dommages et intérêts à verser à la partie civile. Rappelons qu’écroué à sans famille depuis 2013, le violeur n’aura plus que 6 ans à passer derrière les barreaux. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop