samedi,19 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: communiqué final du Conseil des ministres du 22 janvier 2021

Gabon: communiqué final du Conseil des ministres du 22 janvier 2021

Le vendredi 22 janvier 2021, sous la Très Haute  Présidence de Son Excellence Ali BONGO  ONDIMBA, Président de la République, Chef de  l’Etat, le Conseil des Ministres s’est réuni dès 10 heures, par visioconférence. 

Le début des travaux de ce premier Conseil des  Ministres de l’année 2021 a été marqué par la  communication de Monsieur le Président de la  République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali  BONGO ONDIMBA qui a réitéré aux Membres du  Gouvernement les principaux points de son dernier  discours de vœux à la Nation. Ce discours a  conduit, dans sa mise en œuvre, à la tenue du  Séminaire Gouvernemental sur le thème de  l’Accélération de la stratégie de développement  2021-2023 du Gabon.  

Ainsi, au terme de ce Séminaire Gouvernemental  qui a abouti à la mise en place du Plan  d’Accélération de Transformation (PAT), le Président de la République, a rappelé que l’année  2021 est placée sous le sceau du rattrapage pour le  développement de notre pays et a renouvelé, aux  Membres du Gouvernement, les impératifs  d’actions pour un retour à la croissance et une  reprise manifeste de l’économie au bénéfice de  l’amélioration des conditions de vie des gabonaises  et gabonais.

Prenant acte des Très Hautes Instructions du Chef  de l’Etat, Madame le Premier Ministre, Chef du  Gouvernement a marqué l’engagement et la  détermination des Membres du Gouvernement à  matérialiser le Plan d’Accélération de Transformation (PAT) pour le développement du  Gabon et le bien-être de nos compatriotes.

Par ailleurs, profondément préoccupé par les  données sanitaires sur la pandémie de la Covid-19  dans notre pays qui traduisent une tendance  nettement à la hausse, le Président de la  République a instruit le Gouvernement à prendre  toutes les mesures permettant de freiner l’évolution constante de cette pandémie sur le territoire national  dans l’objectif de préserver les populations  gabonaises d’un risque épidémiologique majeur.

Sur un tout autre plan, suite au décès tragique, en  mission commandée, de notre compatriote, le Maître major Franck Donald MBOUNDOU  MOUSSOUNDA, membre du Bataillon  d’infanterie gabonais engagé dans le cadre de la  Mission multidimensionnelle intégrée des Nations  Unies pour la stabilisation en République  Centrafricaine (MINUSCA), le Conseil des  Ministres, au nom de la Nation, tient à saluer la  bravoure et le courage d’un auguste combattant tout  en s’inclinant devant le sacrifice de ce militaire et  présente ses condoléances et son soutien total à la  famille éplorée.  

En reconnaissance de la Nation Gabonaise à  l’endroit de ce valeureux compatriote, le Chef de  l’Etat a décidé de lui décerner, à titre posthume, une  décoration au grade de Chevalier dans l’Ordre du  Mérite Gabonais.

AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES  LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES 

MINISTERE DES RELATIONS AVEC LES  INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES  ET LES AUTORITES ADMINISTRATIVES  INDEPENDANTES 

Sur présentation de Madame le Ministre d’Etat, le  Conseil des Ministres a adopté le Projet de décret  portant création, attributions et organisation du Conseil National de Coordination et de Suivi du  Plan d’Accélération de Transformation. 

Ce projet de décret matérialise les actes du récent  Séminaire Gouvernemental et fait suite à la volonté  manifestée par le Président de la République de  mettre en œuvre, dans les meilleurs délais, le Plan  d’Accélération de Transformation (PAT) par la  mise en place d’une structure opérationnelle dont  l’objectif est de suivre au plus près l’exécution de ce  plan et de proposer toute recommandation liée à sa  bonne exécution.

Le Conseil National de Coordination et de Suivi du  Plan d’Accélération de Transformation est un  service public chargé d’une mission temporaire,  rattaché à la Présidence de la République, et doté de  l’autonomie technique, administrative et de gestion  financière. 

A ce titre, il est notamment chargé de coordonner et  de suivre l’exécution des projets et réformes issus  du Plan d’Accélération de Transformation, et de  transmettre régulièrement les informations de suivi  nécessaires à la prise de décision au Président de la  République et au Premier Ministre. 

Pour son organisation, le Conseil National de  Coordination et de Suivi du Plan d’Accélération de  Transformation se compose des organes suivants : 

– un Comité d’Orientation Stratégique ; – une Plénière du Conseil ; 

– une Cellule Projets Economiques ; 

– une Cellule Projets Sociaux ; 

– une Cellule Projets Catalyseurs ; 

– une Cellule Communication et Gestion du  Changement.

MINISTERE DE L’INTERIEUR 

Monsieur le Ministre d’Etat a présenté au Conseil  des Ministres, qui les a adoptés, deux (2) projets  d’ordonnance :  

1- le projet d’ordonnance portant Loi  Organique sur le Sénat. 

Prise en application des dispositions de l’article 52  de la Constitution, la présente ordonnance, qui  abroge la loi organique n° 8/96 du 15 avril 1996  relative à l’élection des Sénateurs, fixe le nombre des Sénateurs élus et le nombre des Sénateurs  nommés, leurs indemnités, les modalités et  conditions de leur élection ainsi que le régime des  inéligibilités, des incompatibilités, des interdictions  et de la déchéance.

A cet effet, les dispositions du présent projet  d’ordonnance fixe le nombre de Sénateurs élus à  cinquante-deux (52) et celui des Sénateurs nommés  à quinze (15), soit un total de soixante-sept (67)  Sénateurs rééligibles et reconductibles, avec un  mandat d’une durée de six (6) ans.

Le texte prévoit que les Sénateurs nommés sont  désignés par décret du Président de la République  parmi les personnalités ayant honoré le service de  l’Etat, âgées de quarante (40) ans révolus, jouissant  de leurs droits civils et politiques et n’étant frappées  d’aucun cas d’incapacité par la loi. 

2- le projet d’ordonnance portant  dispositions spéciales à l’élection des  Sénateurs. 

Prise en application des dispositions de l’article 52  de la Constitution, la présente ordonnance, qui  remplace la loi 18/96 du 15 avril 1996 portant  dispositions spéciales relatives à l’élection des  Sénateurs, détermine, entre autres, les règles  concernant le collège électoral et le mode de scrutin  pour l’élection des Sénateurs. 

L’article 11 de la présente ordonnance dispose que  le collège électoral, pour l’élection des Sénateurs,  est composé d’élus locaux de chaque  circonscription, à savoir les conseillers municipaux et départementaux. Les députés qui, en vertu de  l’ancienne législation, faisaient partie de ce collège  électoral, en sont désormais exclus.

MINISTERE DE L’EMPLOI, DE LA  FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE  LA FORMATION PROFESSIONNELLE 

Sur présentation de Madame le Ministre, le Conseil  des Ministres a entériné le projet de décret fixant  les modalités de répartition journalière de la  durée hebdomadaire du travail en République  Gabonaise. 

Le présent projet de décret, qui a pour but d’augmenter la compétitivité des entreprises,  d’améliorer leur productivité, et de se conformer  aux exigences des besoins des travailleurs, fixe les  modalités de répartition journalière de la durée  hebdomadaire du travail de 40 heures en  République Gabonaise.

Le texte indiqué prévoit donc une augmentation du  temps de pause de trente (30) minutes et modifie ainsi la répartition journalière de travail en mode  continu de 7h30 (heure d’entrée) à 16h30 (heure de  sortie), avec une (1) heure de pause entre 12h30 et  13h30, non-intégrée dans les huit (8) heures de  travail. 

Par ailleurs, en vue d’augmenter la compétitivité des  entreprises dans les secteurs spécifiques, ce décret intègre également une flexibilité en offrant la  possibilité d’une adaptation de la répartition de la  durée de travail journalière pour les entreprises  relevant des secteurs spécifiques, dans le règlement  intérieur, les conventions collectives ou les accords  d’établissement.

MINISTERE DU COMMERCE, DES PETITES  ET MOYENNES ENTREPRISES ET DE  L’INDUSTRIE 

Monsieur le Ministre a présenté au Conseil des  Ministres, qui l’a entériné, le projet d’ordonnance  portant règlementation de la sous-traitance en  République Gabonaise. 

Le présent projet d’ordonnance, pris en application  de l’article 47 de la Constitution, complète le  dispositif législatif mis en place pour promouvoir  les Petites et Moyennes Entreprises et le recours à la  main d’œuvre locale, notamment la loi n° 008/2008  du 8 février 2019 portant orientation de la politique  nationale des Petites et Moyennes Entreprises. Il complète ainsi le dispositif législatif et  règlementaire en vigueur depuis plusieurs années  afin de promouvoir les Petites et Moyennes  Entreprises, en améliorant l’accès à la commande  publique et privée par la Sous-traitance.

Cette évolution du cadre législatif a pour objet de créer les conditions favorables à l’éclosion d’un tissu de PME compétitives, ce qui devrait avoir pour effet l’élargissement du tissu économique, la création d’emplois et l’accroissement du PIB. 

Par le présent texte, les conditions de transparence et de concurrence lors du recours à la sous-traitance ont été améliorées, tout en garantissant le principe de la liberté de choix du sous-traitant. 

MINISTERE DE L’HABITAT ET DE  L’URBANISME 

Au terme de la présentation de Monsieur le  Ministre, le Conseil des Ministres a entériné les trois  (3) projets de textes suivants : 

1- le projet d’ordonnance instituant  l’obligation de mise en valeur des  concessions d’aménagement foncier et de  construction d’immeubles en République  Gabonaise. 

Le présent projet de texte s’inscrit dans la recherche  des solutions visant à accroitre l’offre de parcelles  viabilisées, à réduire le déficit actuel en terrains à  bâtir afin de favoriser l’accès du plus grand nombre  de gabonais à la propriété foncière dans un  environnement urbain cohérent. 

A ce titre, le projet indiqué, qui met en première  ligne les personnes physiques et les promoteurs  immobiliers, a pour principales innovations de  permettre désormais à l’Etat de :  

– instituer une obligation de mise en valeur des  terres cédées à tous promoteurs en vue d’en  contrôler l’usage, conformément à des  exigences techniques préétablies ; 

– permettre à l’Etat en cas d’insuffisances  constatées de procéder au retour à son domaine  privé les terrains cédés et de se constituer des  réserves foncières ; 

– lutter contre la spéculation foncière ;

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 12 sur 49 

– placer sous la seule compétence de l’organisme  de gestion chargé de l’aménagement des  espaces constructifs et de la délivrance des titres  de propriétés, la supervision et le contrôle des  opérations d’aménagement foncier et de  construction de logements. 

2- le projet d’ordonnance instituant le  bénéfice du privilège du Trésor Public à  l’Agence Nationale de l’Urbanisme, des  Travaux Topographiques et du Cadastre (ANUTTC). 

Prise en application des dispositions de la loi n°  20/2005 du 3 janvier 2006 et de la loi n°12/82 du 24  janvier 1983, cette ordonnance a pour objectif de  garantir à l’Agence Nationale de l’Urbanisme, des  Travaux Topographiques et du Cadastre un meilleur  taux de recouvrement de ses créances et de renforcer  son autonomie financière. 

Aussi, le texte définit-il la nature du privilège,  notamment le recouvrement de ses créances, les procédures applicables, le champ d’application et le  régime juridique.

3- le projet de décret portant Déclaration  d’Utilité Publique de la parcelle n° 79  section DB, du plan cadastral de Libreville. 

Le présent décret est pris en application des  dispositions des articles 1er et 2 de la loi 6/61 du 10  mai 1961 réglementant l’expropriation pour cause  d’utilité publique et instituant des servitudes pour  l’exécution des travaux publics. 

Au titre du présent décret, est Déclarée d’utilité  publique, l’occupation par l’Etat de la parcelle n° 79  section DB, du plan cadastral de Libreville, sise au  lieu-dit Lalala, d’une superficie de 4638 m2, du titre  foncier n° 21154, en vue de la réalisation d’un projet de construction d’une école et d’une crèche. 

Enfin le Conseil des Ministres a entériné les  mesures individuelles suivantes :

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE 

SECRETARIAT GENERAL  

– Conseiller du Président de la République : Mme  Riaz Felicia Dolores KABORY. 

CONSEIL NATIONAL DE SECURITE 

– Conseiller du Président de la République : M.  Alain OBINA

– Attachés de Cabinet : 

• Mme Estelle OBE NTOUTOUM épouse  ZOGHESSIE

• M. Prospère NGAKANAKA

– Chargés de Missions du Président de la  République :

MM. : 

Antoine OKARA

Ferdinand ADJANDJI

CABINET DU PRESIDENT DE LA  REPUBLIQUE 

– Chargés de Missions du Président de la  République : 

MM. : 

Ulrich RAYIVO

Eugène OKANDA

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES SERVICES EXTERIEURS

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE  GABONAISE PRES LE SAINT- SIEGE 

Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire :  M. Eric CHESNEL

MINISTERE DE L’EMPLOI, DE LA  FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE  LA FORMATION PROFESSIONNELLE 

AGENCE NATIONALE DE FORMATION ET  D’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS 

CENTRE DE FORMATION ET  D’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS  MULTISECTORIEL DE NKOK 

– Directeur: M. Jean Fidèle KOUMBA

MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DE LA  RELANCE

CABINET DU MINISTRE 

– Conseiller : M. Emmanuel BERRE. SECRETARIAT GENERAL 

DIRECTION GENERALE DE LA DETTE 

– Directeur Général : M. Fernand NGOUSSI  MAYAGAH

DIRECTION GENERALE DES DOUANES ET  DES DROITS INDIRECTS 

– Directeur Général Adjoint : Mme Maryse  Patricia NKOMA

Chargés d’Etudes du Directeur Général : Mmes :

Rita Brigitte TABA MORENDE épouse  YANGA ONGAYI, Inspecteur Central des  Douanes ; 

Christelle EKEMI, Inspecteur Central des  Douanes ; 

Nadia NIOMBA NZONDO NGOMA,  Inspecteur Central des Douanes. 

MM. : 

Jonathan YOCKO, Inspecteur Central des  Douanes ; 

Gildas NANG MEZUI, Inspecteur Central des  Douanes ; 

Clech Edry ANDZEMBE, Inspecteur Central  des Douane ; 

Georges NDONG NGOUA, Inspecteur  Central des Douanes ; 

Emmanuel Brice MEDZA M’ONDO,  Inspecteur Central des Douanes ; 

Dieudonné OTAKEME, Inspecteur Central  des Douanes ;

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 19 sur 49 

Boris AYOUNET, Inspecteur Central des  Douanes ; 

– Chef De Service Courrier, Archives et  Documentation : Mme Noéline MBEMBO  PASSI, Inspecteur Central des Douanes ; 

– Chef de Service Communication et Relations  Publiques : M. Erwin Lionel KONDJA  EPOUTA, Inspecteur Central des Douanes ; 

INSPECTIONS DES SERVICES 

Inspecteurs Itinérants : 

Mmes : 

Marie-Flora MINDZE-MI-ESSONE,  Inspecteur Principal des Douanes ; 

Consolata Nadia NDOUNA, Inspecteur  Central des Douanes ; 

Mechtilde Diane MPOLO MPOUNGOU  épouse METHOGO M’EKOUA, Inspecteur  Central des Douanes ;

Déjanire Pauline NZANG, Inspecteur Central  des Douanes ; 

Rachel Edith Taï ANCHOUEY, Inspecteur  des Douanes ; 

MM. : 

Mathurin KIKI, Inspecteur Principal des  Douanes ; 

Hyppolite BOUMI M’FOUBAT,  Inspecteur Principal des Douanes ; 

Angelo Mick Cyriaque OYINI,  Inspecteur Principal des Douanes ; 

Hagen Patrick NZAMBE NDZA  MAGANGE, Inspecteur Central des  Douanes ; 

Narcisse OKOMO, Inspecteur Central des  Douanes. 

DIRECTION DE L’ADMINISTRATION  GENERALE

– Directeur : Mme Ernestine NDJIE, Inspecteur  Central des Douanes ; 

– Directeur Adjoint : M. Harold BOUKOUBI,  Inspecteur Central des Douanes ; 

– Chef de Service Formation Professionnelle : M.  François Xavier Arsène MATOKA,  Inspecteur Central des Douanes ; 

– Chef de Service Affaires Sociales : M. Harrys  Cleeve OBHA KABORY, Inspecteur Central  des Douanes ; 

– Chef de Service Equipement et Matériel : Mme  Natacha Rose NDOMBELA AMIR,  Inspecteur Central des Douanes ; 

DIRECTION DU BUDGET ET DE LA  COMPTABILITE

– Directeur Adjoint : Mme Agnès Flore  SOULOUNGANGA épouse NTOUTOUME,  Inspecteur Central des Douanes ; 

– Chef de Service du Budget : Mme Augusta  Désirée Emmanuelle MOUTSINGA  BOUSSAMBA, Inspecteur Central des  Douanes ; 

– Chef de Service Comptabilité : Mme Grâce  Nanette KOMBA MIKELE, Inspecteur  Central des Douanes. 

DIRECTION REGIONALE DE PORT GENTIL 

– Directeur Régional : M. Serge Bruce Alain  MICKALA, Inspecteur Central des Douanes. 

– Chef de Service Régionale de Surveillance : M.  Brice OSSAGA, Inspecteur Central des  Douanes.

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 23 sur 49 

– Receveur des Douanes : M. Joel EMBONI,  Inspecteur des Douanes. 

– Chef du Bureau Central de Port-Gentil : M.  Patrick NZOGHE NZE, Inspecteur des  Douanes. 

DIRECTION REGIONALE DE  FRANCEVILLE 

– Directeur Régional Adjoint : Mme. Inès SIMBA, Inspecteur Central des Douanes. 

– Chef de Service Régional de Surveillance : M.  Hugues Joseph AGONDJO RAZINGUE,  Inspecteur Central des Douanes. 

– Receveur des Douanes : M. Andy Boris  MBOULOU ONDOUA, Inspecteur Central  des Douanes. 

DIRECTION REGIONALE D’OYEM

– Directeur Régional : M. Michel Patrick  Landry RENONGO REMANDA, Inspecteur  des Central Douanes. 

– Directeur Adjoint : M. Donatien MOUKALA,  Inspecteur Central des Douanes. 

– Receveur des Douanes : M. Jimmy Herbert  ENEME, Inspecteur Central des Douanes. 

– Chef de Bureau Central d’Oyem : M. Éric  ESSONO MEZUI, Inspecteur Central des  Douanes. 

– Chef de Bureau Central de Bitam : Mme.  Viviane Mauricette KASSA épouse  MIGOLET, Inspecteur Central des Douanes. 

SERVICES EXTERIEURS ATTACHES DOUANIERS

– Attaché Douanier à Bruxelles : M. Arsène  AKOUNDOU KIKI, Inspecteur Central des  Douanes. 

– Attaché Douanier à Washington : M. Davy  Simplice YEMBIT DIENNE, Inspecteur  Central des Douanes. 

– Attaché Douanier à Dakar : M Armel SIBY  OGOULA, Inspecteur Central des Douanes. 

DIRECTION DE L’INFORMATIQUE ET DES  STATISTIQUES 

– Chef de Service Etudes Economiques : M. Cédric KOUMBA, Inspecteur Central des  Douanes. 

SERVICES CENTRAUX

DIRECTION DE LA LEGISLATION, DES  ECHANGES ET DES RELATIONS  INTERNATIONALES 

– Directeur Adjoint : Mme. Helvire Léoncy  OFFOUGA ANKIEMI épouse OKOUOYO, Inspecteur Central des Douanes. 

– Chef de Service Valeur : Mme Nadège  MBANDJEGUE épouse NANG, Inspecteur  Central des Douanes. 

– Chef de Service du Tarif et de l’Origine : M.  Bertrand AWASSI NDOMBA, Inspecteur  Central des Douanes. 

– Chef de Service de la Coopération et des  Relations Internationales : Mme Ida Cornelie  MOAPA WALLA, Inspecteur Central des  Douanes. 

DIRECTION DES REGIMES ECONOMIQUES ET PRIVILEGIES

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 27 sur 49 

– Directeur Adjoint : Mme Christobelle  MOUERI, Inspecteur Central des Douanes. 

– Chef de Service des Droits Indirects : Mme  Lethicia Blaine LIBANGA KOUNGOUROU  épouse NGOKO-EBANG, Inspecteur Central  des Douanes. 

– Chef de Service des Régimes Economiques : M.  Rodrigue OYOUOMI, Inspecteur Central des  Douanes. 

– Chef de Service des Régimes Privilégiés : M.  Kevin Noel DJOUNGA MAGNOUMBA,  Inspecteur Central des Douanes. 

– Chef de Service Zones Economiques à Régimes  Privilégiés : Mme. Inès Emeline NGARI,  Inspecteur Central des Douanes. 

DIRECTION DES CONTRÔLES  SPECIFIQUES

– Directeur Adjoint : M. Murel  MOUNDJEGOU, Inspecteur Principal des  Douanes. 

– Chef de Service Relevés Déclaratifs : Mme.  Lysiane Georgette ANDJOUOMO,  Inspecteur Central des Douanes. 

DIRECTION DES ENQUETES DOUANIERES  ET DU CONTENTIEUX 

– Directeur : Mme. Albertine Marie-Luce  Françoise AKARE OBIANG épouse  DIARRA, Inspecteur Principal des Douanes. 

– Chef de Service Analyse et Gestion du Risque :  Mme. Nadia Christelle GNOUO épouse  OLAGUI, Inspecteur Central des Douanes.  

DIRECTION DES SERVICES DE  SURVEILLANCE

– Directeur : M. Éric Michel DAMAS,  Inspecteur Central des Douanes. 

– Directeur Adjoint : M. William Max  OLLLENDE APLOGAN, Inspecteur Central  des Douanes. 

– Chef de Service Planification : Mme. Berthe  OVARI OURA, Inspecteur Central des  Douanes. 

SERVICES DECONCENTRES SERVICES TERRITORIAUX 

DIRECTION REGIONALE DE LIBREVILLE 

– Receveur des Douanes : Mme. Grace  ALEVINA, Inspecteur Central des Douanes. 

– Chef du Bureau Central de Libreville – Owendo : M. Armel Davy ODOUNGA  OSSAGANTSIA, Inspecteur Central des  Douanes. 

– Chef du Bureau Central New Owendo Port : M.  Thibault Ulrich OPIRA, Inspecteur Central  des Douanes.

Présidence de la République Communiqué final SCM Page 30 sur 49 

– Chef du Bureau Central de Libreville – Port Môle : M. Arnaud Mike MAFOUE,  Inspecteur Central des Douanes. 

– Chef du Bureau Central de NKOK : Mme.  Thècle Ninon MBAZOGHE ELLA,  Inspecteur Central des Douanes. 

DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 

Directeur Général Adjoint : Mme Odette  NDAMBO, Inspecteur Central des Impôts. 

Charges d’Etudes du Directeur Général : ▪ Mmes :  

Liliane EDOU OBIANG Ep. HAUGER,  Inspecteur Central des Impôts ; 

Laéticia AFOUNOUNA ERIGA épouse  BONGO ONDIMBA, Inspecteur Central des  Impôts ;

Naomie MPARIA SIKI Epse NGOMA,  Inspecteur Central des Impôts ; 

Francesca SOUAH ABERI, Inspecteur  Central des Impôts ; 

Stéphanie OKOUMA VOUA Epse  BOUPOYA, Inspecteur Central des Impôts. 

– MM : 

Alain Sylvestre OYOUOMI-A-LOURY,  Inspecteur Central des Impôts ; 

Valentin MAYOSSA, Inspecteur Central des  Impôts ; 

INSPECTION DES SERVICES 

– Inspecteurs des Services : M. Serges Florian  ANGUILE, Inspecteur Général des  Finances

– Inspecteurs des Services Adjoints

MM :

Louis Pascal Rubain MBIGHI, Inspecteur  Central des Impôts ; 

Pamphile EYOUGA, Inspecteur Central des  Impôts ; 

Marcel MOULOUNGUI MOULOUNGUI,  Inspecteur Central des Impôts ; 

André Bernard DOUFILOU LAUFFYLO,  Inspecteur Central des Impôts 

Mmes : 

Luce Esther NZENGUE NZENGUE  BOULEMA ép. OTHA-NDOUMBA,  Inspecteur Central des Impôts ; 

Régine ADA YEBE Epse NANG, Inspecteur  Central des Impôts ; 

Yolande ANGUE ép. BILIE BI NZE,  Inspecteur Central des Impôts ; 

– Inspecteurs de Services Assistants : MM :

M. Ronald Evrard NDOMBA YAMAT,  Inspecteur Central des Impôts. 

WENCESLAS PISSAMA  DISSAFOUNDOU, Inspecteur Central des  Impôts ; 

KOUBAH OKRI Gildas, Inspecteur des  Impôts. 

• Mme. Stéphanie ANGUE BOUSSOUGOU  ép. MINKO MINKO, Inspecteur Central des  Impôts ; 

SERVICE DES RELATIONS PUBLIQUES 

– Chef de Service : M. Rodrigues Sabin OYABI. 

DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES  ET DES MOYENS

– Directeur : Mme Caroline AKIREMY  BOUANGA Epse NDILA, Inspecteur  Central des Impôts. 

– Chef de Service du Budget et Matériel : Mme  Raïssa DOCTERE Ep. LEYOUNGASSA,  Inspecteur des Impôts ; 

– Chef de Service du Personnel et de la  Formation : Brice Martial NDINGA  NDINGA, Administrateur Economique et  Financier ; 

– Chef de Service des Affaires Sociales : Mme  MVOU OKENKALI Arlette Epse NKEYI,  Inspecteur des Impôts. 

DIRECTION DE L’INFORMATIQUE

– Chef de Service de l’Informatisation : Albert  NGUI NZE, ingénieur informaticien ; 

RECETTE PRINCIPALE DES IMOTS 

– Chef de Service Central de Recouvrement :  Francis MBOULOUNGOU, Inspecteur  Central des Impôts. 

– Chef de Service Central de la Comptabilité :  Sophie Eliane AYENOUE NTCHONI  MAROUNDOU Epse MBEMY YOYA,  Inspecteur Central des Impôts ; 

– Chef de Service du Contrôle et des  Vérifications : Jean pierre NDOUGHE  SAME, Inspecteur Central des Impôts; 

DIRECTION DES ETUDES ET DE LA  PROSPECTIVE

– Directeur : M. Rodrigue OSSI, Inspecteur  Central des Impôts. 

– Directeur Adjoint : M. Pamelo MBA  AKOURE, Inspecteur Central des Impôts. 

– Chef de Service des Etudes : Mme Egère  MAMADOU ANTIGUI Epse GUIBINGA,  Inspecteur Central des Impôts

– Chef de Service d’Analyse Quantitative et de  la Modélisation Fiscale : M. Igor Wilfried  POUBA. 

DIRECTION DE LA LEGISLATION ET DU  CONTENTIEUX 

– Directeur Adjoint : M. Jacques Brice  Severin LIBIZANGOMO, Inspecteur  Central des Impôt.  

– Chef de Service de la Législation : Mme Irène Philigone BENGA MINTSA Epse  EYENE, Inspecteur Central des Impôts ;

– Chef de Service du Contentieux : M. Emery  Joffrain MAYAKA LANGANGOUET,  Inspecteur Central des Impôts. 

– Chef de Service des Relations  Internationales : Mme Marcelle Stella VIYA  veuve BABIN, Inspecteur Central des  Impôts. 

DIRECTION DES VERIFICATIONS FISCALES 

– Directeur Adjoint : Mme Mireille Marcelle  MEKAME ép. NGOMAGOUE, Inspecteur  Central des Impôts. 

– Chef de Service de Vérifications Nationales et  Internationales : M. Gervais NDONG  OBIANG, Inspecteur Central des Impôts. 

– Chef de Service de Situation Fiscale  d’Ensemble : Mme. Aline M’PIGA Aline,  Inspecteur Central des Impôts.

– Chef de Service des Vérifications des  Enquêtes et Recoupements : M. Steeve ENGANDZA LOUSSOU, Inspecteur  Central des Impôts. 

DIRECTION DES GRANDES ENTREPRISES  

– Directeur : M. Ghislain  NZDOUMBANGOYE, Inspecteur Central  des Impôts. 

– Directeur Adjoint : Mme Murielle Stella  BAYOGHA, Inspecteur Central des Impôts. 

– Chef de Service de Ressources Humaines et  des Moyens : Mme Félicité DELICAT  MAKANGA Epse NGAZOUZE, Inspecteur  Central des Impôts. 

DIRECTION DES REGIMES SPECIFIQUES

– Directeur : M. Steeve Marian ALILI,  Inspecteur Central des Impôts ; 

DIRECTION PROVINCIALE DES IMPOTS DE  l’ESTUAIRE 

– Directeur : M. Eric BOUMAH, Inspecteur  Central des Impôts. 

– Directeur Adjoint : Mme Léa NGOUBILI,  Inspecteur Central des Impôts. 

– Chef de Brigade de Contrôle : M. Francis  AGNOUGA, Inspecteur Central des Impôts. 

– Chef de Service de Gestion des Affaires  Domaniales : Mme Blandine MBANDIGA,  Inspecteur Central des Impôts ; 

– Chef de Service de Ressources Humaines et  des Moyens : Mme Edith ANGOUNA,  Inspecteur Central des Impôts  

CENTRE DES IMPOTS ET DES MOYENNES  ENTREPRISES

– Chef de Centre : M. Paul ABESSOLO  ESSO’O MINTO’O, Inspecteur Central des  Impôts. 

CENTRE DES IMPOTS DES PETITES  ENTREPRISES ET DES PARTICULIERS,  LIBREVILLE NORD 

– Chef de Centre : M. Arnold KAMI,  Inspecteur Central des Impôts ; 

– Chef de Service de Gestion et du  Contentieux : M. Fernand Styve MBIOKO,  Inspecteur Central des Impôts. 

CENTRE DES IMPOTS DES PETITES  ENTREPRISES ET DES PARTICULIERS,  LIBREVILLE SUD 

– Chef de Centre : Mme ONANGA Delphine  Epse KONE Inspecteur Central des Impôts. 

– Chef de Service de Gestion et du  Contentieux : Mme Reine Bertille  GUIYEDI, Inspecteur Central des Impôts en

remplacement de Mme Edith Flore  ANGOUNA. 

DIRECTION PROVINCIALE DES IMPOTS DU  HAUT-OGOOUE 

– Chef de Service des Affaires  Domaniales : Mme Diane Herlange  BADJIMBA ETOGHO, Inspecteur des  impôts ; 

– Chef des Service des Ressources Humaines et  des Moyens : M. Dimitri Placide  ONGUINDJA EBBAH, Inspecteur Central  des Impôts ; 

CENTRE DES IMPOTS DES PETITES  ENTREPRISES ET DES PARTICULIERS 

– Chef de Centre : M. Jean Parfait MISSO  BIYOGHO, Inspecteur Central des Impôts ;

– Chef de Service de Gestion et du  Contentieux : Mme. Lydwyne Laurence  MOUINGA NTSABI, Inspecteur Central  des Impôts. 

DIRECTION PROVINCIALE DES IMPOTS DU  MOYEN-OGOOUE 

– Directeur : M. Carl Eugene CAPITO,  Inspecteur Central des Impôts. 

– Directeur Adjoint : M. Eric Landry  ANVANE, Inspecteur Central des Impôts. 

CENTRE DES IMPOTS DES PETITES  ENTREPRISES ET DES PARTICULIERS 

-Chef de Centre : M. Sosthène Didace  NGAYILA

DIRECTION PROVINCIALE DES IMPOTS DE  LA NGOUNIE 

– Directeur : M. Georges MOUKALA  NZAMBA, Inspecteur Central des Impôts. 

– Directeur Adjoint : M. Eugene Saturnin  SANGOUBARI, Inspecteur Central des  Impôts. 

CENTRE DES IMPOTS DES PETITES  ENTREPRISES ET DES PARTICULIERS 

– Chef de Service de Gestion et du  Contentieux : M. Abel Judicaël MIKALA,  Inspecteur Central des Impôts. 

DIRECTION PROVINCIALE DES IMPOTS de  l’OGOOUE – MARITIME 

– Directeur Adjoint : Mme. Laetitia  GUINANG-I-NDZA MANGANGE ép.  NKIZOGO, Inspecteur Central des Impôts

en remplacement de M. Joseph Lapensée  ESSIGONE. 

– Chef de Brigade de Contrôle : M. Rodrigue  MOMBO, Inspecteur Central des Impôts  

– Chef de Service de Ressources Humaines et  des Moyens : Mme. Laure VOUETTE ép.  PANDJO, Inspecteur Central des Impôts 

CENTRE DES IMPOTS ET DES MOYENNES  ENTREPRISES 

– Chef de Centre : M. Raphael Fils DZO,  Inspecteur Central des Impôts  

CENTRE DES IMPOTS DES PETITES  ENTREPRISES ET DES PARTICULIERS 

– Chef de Service de Gestion et du  Contentieux : M. Jean Mathieu ESSONO  OSSOUMA, Inspecteur Central des Impôts.

DIRECTION PROVINCIALE DES IMPOTS DU  WOLEU-NTEM 

CENTRE DES IMPOTS DES PETITES  ENTREPRISES ET DES PARTICULIERS 

– Chef de Centre : M. Chris AKOMBI,  Inspecteur Central des Impôts. 

CAISSES DE STABILISATION ET DE  PEREQUATION (CAISTAB) 

DIRECTION GENERALE 

– Conseiller du Directeur Général : Mme.  Jacqueline MBOUMBOU

MINISTERE DES TRANSPORTS 

CONSEIL GABONAIS DES CHARGEURS  (CGC) 

– Directeur Général : M. Pierre Moïse MBA.

– Agent Comptable : M. Marcellin BOUSSET  EFENGUE, Inspecteur Central du Trésor. 

MINISTERE DE L’HABITAT ET DE  L’URBANISME 

CABINET DU MINISTRE 

– Directeur de Cabinet : M. Maurille Nicaise  N’ZAO- MABIKA

– Conseiller Juridique : M. Emmanuel NGOMO  AYO MBIAME. 

– Conseiller Diplomatique : M. Charles  LEMBOUMBA. 

– Conseiller en Communication : M. Octave  DIOBA. 

– Conseillers Techniques :  

MM.

Alain BOUKA MANGANGA

Thibaut Constant MAMBENDA YAMBA; • Jean Joël NDONG OBAME. 

– Chargés d’Etudes : 

MM. 

Landry BOUDOUGHOU

Venceslas MAKOKO LOSANGOYE

– Secrétaire Particulière du Ministre : Mme  Claude Stanicia MAGANGA GOUIN. 

– Secrétaire Particulière du Directeur de Cabinet :  Mme Daisy Yita MILA Epse BEKALE

– Secrétaires de Cabinet : 

Mmes : 

Valérie Sandra MAKAGA ESSONGUE ; • Iris Amandine MBIRA

– Chef du Protocole : M. Hermann  MOUNANGA.

– Agents de Sécurité :  

• Maréchal des Logis Chef- Major Marie René  Léon MOREAU ANTCHOUET

• Maréchal des Logis Chef Djoman  MOUNDOUNGA MOUNDOUNGA

– Chauffeur Particulier : M. Joachim  MOUYOPA. 

– Chargés de Missions :  

MM. 

François Karl NGUEMA MEBIAME ; • Franck Sédrique ETOUGHUE

SOCIETE NATIONALE IMMOBILIERE (SNI) DIRECTION GENERALE 

– Conseiller du Directeur Général : M. Aubin  ANEGUE OKILI.

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance