Gabon: le comité de pilotage du projet RC/EJPS planche sur l’adéquation formation-emploi

Julien Nkoghe Bekale lors de la réunion du RC/EJPS © GMT

Ce vendredi 14 décembre s’est ouverte à Libreville une réunion du comité de pilotage du projet de renforcement des capacités pour l’employabilité des jeunes et l’amélioration de la protection sociale (RC/EJPS). Ce projet lancé grâce à l’appui financier et technique de la Banque africaine de développement (BAD) a pour principal objectif la résolution de la problématique du chômage des jeunes en mettant un accent sur la formation professionnelle

C’est en présence du ministre du Travail, de l’Emploi, chargé de la Formation professionnelle, Julien Nkoghe Bekale que s’est ouverte cette rencontre de travail axée sur le projet RC/EJPS. Par la mise en oeuvre de ce projet la BAD entend soutenir les efforts du gouvernement en matière d’employabilité mais aussi d’amélioration des structures de formation.

Lors de son discours de circonstance, le membre du gouvernement a insisté sur la nécessité de faire aboutir cet important projet qui contribuera à apporter des réponses adéquates aux problèmes d’insertion des jeunes dans le marché du travail. Ainsi, ce projet comprendra la réalisation des études architecturales et d’ingénierie pour la réhabilitation/extension de 07 centres de formation professionnelle, la réalisation des travaux de réhabilitation de 08 lycées d’enseignement technique et de réhabilitation de centres de formation de personnel de santé.

Pour le coordonnateur du projet Jean Fidèle Koumba, cette rencontre qui réunit l’ensemble des administrations concernées, le patronat et les partenaires sociaux , revêt un caractère important car elle tend à soutenir la politique sociale initiée par les plus hautes autorités en tête desquelles le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. « Ce projet vient en appui des efforts du gouvernement à la réforme de la formation professionnelle dans son entièreté. Il a pour objectif de résoudre les questions d’adéquation formation-emploi,, il est question ici d’acquérir des vrais compétences dont les opérateurs économiques ont besoin », a-t-il indiqué.

Il faut noter que ce projet a entre autres pour objectif l’amélioration de  l’employabilité des jeunes et l’inclusion sociale, l’augmentation et la diversification de l’offre de formation dans l’enseignement technique et la formation professionnelle ;  l’amélioration de la qualité des formations et de la gouvernance du secteur, et la promotion de l’inclusion sociale et de la solidarité nationale.

Laissez votre commentaire