Gabon: Comilog veut porter sa production à 7 millions de tonnes par an d’ici 2023

© Comilog

Présent face à la presse lundi 25 février 2018, le nouveau représentant général du groupe Eramet Bruno Faour, a décliné les nouvelles ambitions de celuici. S’il a signifié que la maison mère de Comilog allait investir pas moins de 394 milliards de Fcfa d’ici cinq ans, il a également indiqué que cet investissement devrait permettre  de « monter sa production à 7 millions à l’horizon fin 2023 ».



Alors que le gouvernement a indiqué récemment qu’il souhaitait multiplier par deux la part du secteur minier dans le PIB du Gabon, la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) principal acteur du secteur avec plus de 80% de parts de marché, va matérialiser cette ambition. Ainsi, dans un contexte marqué par une hausse de la demande en manganèse, la filiale du groupe Eramet compte doper sa production à coups d’investissements.

En effet, d’ici cinq ans, se sont pas moins de 600 millions d’euros (394 milliards de Fcfa), qui vont être investis dans divers projets ambitieux. Il s’agira notamment de « l’ouverture d’une nouvelle mine, la construction d’une nouvelle laverie et des investissements logistiques », ce qui devrait « permettre à Comilog de monter sa production à 7 millions de tonnes à l’horizon fin 2023 ».

Quatrième producteur mondial de manganèse derrière l’Afrique du sud, l’Australie et la Chine, le Gabon pourrait très vite en devenir le numéro 1. Pour rappel, avec une production record de 5 millions de tonnes en 2017, dont 4 millions pour la seule Comilog, le Gabon est en train de devenir un mastodonte en matière de production de manganèse.

Laissez votre commentaire