Gabon: La Cnamgs plus proche des populations grâce à l’immatriculation mobile itinérante

Lancement par Renaud Allogho Akoue de l’immatriculation mobile itinérante © D.R

Dans le cadre de l’opération visant à augmenter le nombre d’immatriculés en assurance maladie, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a opté pour une solution mobile itinérante de proximité. Renaud Allogho Akoue, le directeur général de ladite entité a montré l’exemple en se rendant au quartier dit Nzeng-Ayong village, dans le 6ème arrondissement de Libreville où l’opération se poursuivra jusqu’à Dragages dans la journée du 15 mars 2019.



Pour pallier les difficultés rencontrées par les populations dans la procédure d’immatriculation, la Cnamgs vient de lancer une opération d’immatriculation de masse et de proximité. Il s’agit de l’immatriculation mobile itinérante. Cette technique consiste à aller vers les populations situées dans les zones peu accessibles de Libreville tout comme de l’arrière pays.

Selon un des coordinateurs, le but est d’atteindre le 0% d’inaccessibilité aux soins médicaux. En d’autres termes, permettre à l’ensemble de la population gabonaise d’accéder aux meilleurs soins de santé et ce, à moindre coût. Rappelons que la mission assignée à la CNAMGS est de minimiser la charge en matière de santé pour les populations dans leur entièreté. C’est donc une avancée notable dans cette quête d’équilibre entre les populations urbaines et celles rurales très souvent marginalisées.

Conscient de son l‘importance de l’opération, Renaud Allogho Akoue directeur général de la CNAMGS a tenu lui-même à en donner le coup d’envoi. Et c’est le quartier Nzeng-Ayong village qui a l’honneur d’abriter cette étape pour laquelle une dizaine d’agents se sont mobilisés pour recevoir tour à les riverains. L’immatriculation a été organisée en catégories notamment par âge et par sexe. Il convient de préciser que la caravane se poursuivra ce vendredi 15 mars 2019 à Dragages village précisément chez le chef du quartier.

Laissez votre commentaire