samedi,4 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Christopher Emeka décapite l’enfant de sa compagne

Gabon: Christopher Emeka décapite l’enfant de sa compagne

Ecouter cet article

Le mardi 2 novembre dernier, la localité de Remboué dans le département du Komo-Kango a été le théâtre d’un drame. Et pour cause, Christopher Emeka, ressortissant nigérian la quarantaine révolue aurait agressé sauvagement sa compagne de 28 ans à l’aide d’une machette avant de s’en prendre à l’enfant de cette dernière qui était âgé de 2 ans, qu’il a décapité par la suite, rapporte le quotidien L’Union.

Les riverains de la localité de la Remboué dans la province de l’Estuaire sont encore sous le choc après la scène d’horreur vécue le 2 novembre dernier. Selon le récit du quotidien L’Union, Christopher Emeka et Ornella Mekemeza-Me Nguema se seraient mis ensemble il y a quasiment 2 ans alors que la jeune dame venait de mettre son au monde son fils eu de sa précédente relation, Emmanuel Mvezzo Eko’o. Dès le début de leur idylle, le présumé agresseur aurait émis l’idée d’avoir un enfant avec la jeune dame, ce à quoi elle aurait répondu par « Il faut attendre d’abord que le petit ait deux ans ».

Cependant, au fil des mois, Christopher Emeka se serait rendu compte qu’Ornella Mekemeza-Me Nguema se jouait de lui en prenant une médication autre que celle recommandée par le médecin. Laquelle ne favoriserait la conception. Ainsi, le mardi 2 novembre une dispute aurait éclaté entre les deux concubins. Au cours de celle-ci, le présumé agresseur aurait reproché à sa compagne de « ne pas vouloir lui donner un enfant » tout en accusant le petit Emmanuel Mvezzo Eko’o d’être à « l’origine de cette stérilité ».

Fou de colère, le ressortissant nigérian aurait traîné l’enfant dans la chambre et aurait été suivi par la jeune mère qui voulait savoir le sort que l’homme visiblement en colère réservait aà son fils. Une fois dans la pièce, Christopher Emeka se serait saisi d’une machette et aurait asséné plusieurs coups au petit Emmanuel Mvezo Eko’o à la tête et au bras. A la vue de ce geste, Ornella Mekemeza-Me Nguema aurait pris la fuite entraînant avec elle son fils aîné. « Il est resté à tuer l’enfant derrière moi » a-t-elle déclaré à nos confrères de L’Union depuis son lit d’hôpital à Lambarené.

Une fois l’irréparable commis, Christopher Emeka aurait tenté de prendre la fuite. Mais c’était sans compter sur la vigilance des éléments de la brigade routière de Kango qui ont pu l’interpeller. A l’heure où nous couchons ces lignes, le présumé meurtrier serait gardé à vue à la Direction des enquêtes de la localité en attendant d’être fixé sur son sort.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop