Gabon: Chen Weixing reconnu coupable d’exploitation forestière illégale

Poursuivi pour exploitation forestière illégale, Chen Weixing, représentant de la Société d’exploitation forestière Wan Chuan Timber SARL (WCTS) implantée dans l’Ogooué-Ivindo, a été reconnu coupable le jeudi 8 août dernier par le Tribunal de Makokou. Par conséquent, il a été condamné à une amende de trois (3) millions de francs CFA. Il devra également verser la somme de six  (6) millions de francs CFA à l’ONG Conservation Justice, à titre de dommages et intérêts. 

Dans le cadre de la lutte contre l’exploitation forestière illégale en vue de la préservation de l’environnement, le Tribunal correctionnel de Makokou vient de marquer un pas important. En effet, le 8 août dernier Chen Weixing représentant de la société WTCS a été reconnu coupable d’exploitation hors délais dans l’Unité forestière de gestion d’exploitation 4 (UFG 4), d’exploitation  d’essences interdites dans le plan d’aménagement, de défaut de certificat d’authentification du marteau forestier et de fausses déclarations. 

Cette affaire qui a fait l’objet de plusieurs renvois devant le tribunal de Makokou vient enfin de connaître son épilogue. Chen Weixing s’est alors vu infliger des sanctions pécuniaires. Il a en effet été condamné à payer une amende de trois (3) millions de francs CFA. Il devra également verser à l’ONG Conservation Justice six (6) millions de francs CFA à titre de dommages et intérêts.  

Par ailleurs, il convient de rappeler que cette condamnation fait suite selon l’avocate de l’ONG, partie civile au procès, à une série de contrôles effectués dans la cellule d’aménagement de la société WCTS. Lesdits contrôles initiés par une équipe d’agents des Eaux et Forêts notamment du Contrôle d’Aménagement Forestier, de l’Agence Nationale des Parcs Nationaux, appuyée par Conservation Justice auraient semble-t-il révélé de nombreuses violations à la loi. Un procès verbal avait, à cet effet, été dressé. 

Dès lors, nous pouvons nous interroger sur l’impact des sanctions pécuniaires dans le secteur forestier. Sont-elles réellement dissuasives pour assurer une gestion et une exploitation durables des ressources forestières et naturelles? Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire