Gabon: le CGC garde le cap malgré des tensions de trésorerie

Les responsables du CGC en session ordinaire du conseil d'administration © D.R

Ce vendredi 14 décembre 2018 s’est tenue à la Chambre de commerce de Libreville une session ordinaire du conseil d’administration du Conseil gabonais des chargeurs (CGC). Cette réunion qui s’inscrit dans le cadre du fonctionnement régulier de cette structure conformément aux dispositions du décret n° 0260/PR/MT du 28 Avril 2015, avait pour objectif de faire le point de l’activité de cette année et faire le point des états financiers de 2016 au moment où elle traverse quelques difficultés d’ordre financier.



C’est sous la direction du président du Conseil d’administration de cet établissement Lucchéri Gahila, en présence des autres administrateurs et du directeur général du Conseil gabonais des chargeurs Liliane Nadège Ngari épouse Onanga Y’obegue que s’est tenue cette réunion de travail. Au nombre des points inscrits à l’ordre du jour il y avait entre autres lecture et adoption du procès-verbal de la session ordinaire du Conseil d’Administration du mercredi 20 décembre 2017; l’examen du rapport d’activités 2018 du directeur Général; l’examen et l’adoption des états financiers de 2016, l’examen du rapport du Commissaire aux comptes et du projet de budget 2019.

Cette session d’examen et d’approbation des comptes et l’autre session budgétaire se tiennent au 4ème trimestre de l’année en cours. Il faut noter que le Conseil d’administration regroupe 13 administrateurs répartis en un collège de 7 membres représentant les pouvoirs publics et un collège de 5 membres représentant le secteur privé. Occasion pour ces derniers de se rendre compte des difficultés traversées par la direction générale notamment face à l’insuffisance de trésorerie qui entraîne les arriérés  des salaires des employés; et la récurrence des mouvements sociaux.

En dépit de ces problèmes, le directeur général a su maintenir le cap sur la réalisation des missions de l’établissement. Il espère trouver une oreille attentive de la part des administrateurs pour lui accorder toutes les autorisations et crédits nécessaires pour envisager l’année 2019 dans la sérénité.

Pour rappel, le CGC est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière. Il est placé sous la tutelle technique du ministère des Transports. Il a pour missions de maîtriser le trafic et le transport maritime, et élaborer les statistiques sur les flux du commerce international du Gabon avec l’extérieur.

Laissez votre commentaire