vendredi,23 septembre 2022
AccueilDerniers articlesGabon: «Cercueil» condamné à perpétuité pour l’assassinat de la fille de...

Gabon: «Cercueil» condamné à perpétuité pour l’assassinat de la fille de sa concubine de 4 ans

Ecouter cet article

C’est devant la Cour d’appel judiciaire de Libreville dans la province de l’Estuaire que Claude Emery Massandé a vu sa peine alourdie à la réclusion criminelle à perpétuité. Ce dernier a été reconnu coupable d’assassinat sur Catherine Eko Mvoume Fouta, âgé de 4 ans seulement qu’il avait brutalement tué à l’aide d’un couteau de chasse le 27 octobre 2013 à Nkoltang.

9 ans, c’est le temps qui aura passé depuis la commission de ce crime par Claude Emery Massandé. En effet, ce dernier avait été appréhendé pour le meurtre d’une fillette de 4 ans à Nkoltang dans la province de l’Estuaire. Il s’agit de Catherine Eko Mvoume Fouta, fille de son ex concubine, qu’il soupçonnait d’infidélité et pour lequel il s’était vengé en arrachant la vie de la gamine. 

Lors de sa comparution, Claude Emery Massandé est revenu sur les faits. « Le jour de l’acte, je suis allé chez ma concubine avec qui j’étais en froid. J’ai trouvé les enfants qui m’ont dit que leur mère était absente. C’est alors que j’ai d’abord pris la petite avant de l’emmener chez moi comme je le fais d’habitude. Je lui ai donné à manger ensuite je suis allé dans ma chambre, j’ai pris mon couteau de chasse et je l’ai emmenée dehors. Je l’ai étalée en plaquant sa tête au sol que j’ai appuyée au sol que j’ai appuyé fort avec mon pied droit. L’enfant pleurait et d’un coup sec, j’ai coupé son cou » a-t-il déclaré. 

Des propos pour lesquels la présidente du tribunal, Corinne Andjambe Ndjambou lui aurait demandé quelles étaient ses motivations. « C’était pour me venger de sa mère. Ce n’est pas l’enfant que je voulais tuer, je souhaitais en finir avec la mère. Si elle était présente ce jour-là, c’est elle qui devait encaisser, mais elle a eu de la chance » a répondu Claude Emery Massandé. Des propos empreints de violence et de haine qui ont amené le procureur de la République représenté par Romaine Vandakabano à déclarer l’accusé comme étant sans foi ni loi et a souhaité que ce dernier ne bénéficie d’aucune circonstances atténuantes et va réclamer la réclusion criminelle à perpétuité.

Pour sa part, la défense va demander la requalification des faits d’assassinat en meurtre. Au terme des débats, la Cour s’est prononcée en faveur du ministère public. Le président de la juridiction de céans Corinne Andjambe Ndjambou a déclaré coupable Claude Emery Massandé. Aussi, elle a prononcé l’extinction de l’action publique contre le défunt. Requalifiant les faits en assassinat, la Cour va le condamner à la réclusion criminelle à perpétuité. La peine maximale tant au Gabon, la peine de mort est définitivement abolie. Autant dire que l’accusé passera le reste de ses jours derrière les barreaux.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x