Gabon: caveaux éventrés et dépouilles emportées dans un cimetière à Port-Gentil

Gabon Gabonmediatime 14 (23)
Un cerceuil ouvert et la dépouille emportée par les profanateurs à Port-Gentil © D.R.

Scène d’horreur dans un cimetière situé dans le centre-ville de la commune de Port-Gentil dans la province de l’Ogooué-Maritime. Les faits se déroulent dans la nuit du vendredi 30 au samedi 31 août dernier.  Plusieurs tombes ont été profanées par des individus dont les identités n’ont toujours pas été révélées par les forces de l’ordre. La découverte macabre a été faite aux aurores par le gardien du cimetière, indique le quotidien L’Union.

Des individus abonnés aux pratiques funestes se sont introduits nuitamment dans ce cimetière de la ville de sable. Certaines sépultures ont visiblement été défoncées à l’aide de gourdins et des dépouilles sorties de leurs bières, d’autres totalement emportées. Ce n’est qu’au petit matin que Guy Mendome, alors qu’il faisait sa ronde habituelle, a fait l’effroyable découverte.

Gabon Gabonmediatime 14 (24)Une scène digne des récits macabres des « Aventures mystérieuses »  de Patrick Nguema Ndong s’offrait alors à l’homme chargé de la surveillance dudit cimetière. « C’est en faisant la ronde comme tous les matins à 6 heures pour vérifier que tout était normal que j’ai constaté qu’une tombe avait été profanée la nuit. Des intrus ont sorti le cercueil et ont pris tout ce qui était à l’intérieur », a-t-il confié. 

D’après le gardien du cimetière, le mode opératoire a tout d’abord consisté en la destruction des lampes qui éclairaient le site afin d’agir dans l’ombre et ce, en toute quiétude. Après avoir effectué leur basse besogne, les profanateurs de tombes ont quitté les lieux, laissant derrière eux  « des  cercueils cassés et vides, de grandes comme de jeunes personnes et des vêtements des dépouilles par terre ». a-t-il ajouté.

Les coupables seraient selon certaines indiscrétions des professionnels, ils ne seraient pas à leur premier coup. En attendant qu’ils soient rattrapés par les forces de l’ordre, il serait souhaitable que la sécurité de ces lieux sacrés soit renforcée d’une part et que d’autre part,n les autorités rétablissent l’éclairage public. L’absence de luminosité rendrait difficile voire impossible, la circulation des gardiens à l’intérieur des cimetières.

Laissez votre commentaire