Gabon: «Cancer 21 ans 1 cancer et 1 sein en moins» sensibilise les jeunes du C.E.S de Batavéa sur le cancer du sein

Photo de famille lors de la séance de sensibilisation au CES Batavéa initié par l'association «Cancer 21 ans 1 cancer et 1 sein en moins» © D.R

Ce mardi 14 mai 2019 l’Association “ 21ans 1 Cancer et 1 sein en moins” a procédé au lancement officiel de la caravane de sensibilisation inter-établissements secondaires et universitaires sur les dangers du cancer du sein. Pour ce faire, elle a eu pour première escale le collège d’enseignement secondaire (Ces) de Batavéa, où des centaines d’apprenants ont été édifiés sur cette maladie qui fait des ravages chez la gente féminine et particulièrement chez les jeunes filles.



C’est ce lundi 14 mai que Samantha Prateaux et l’association dont elle est la présidente ont démarré leur caravane de sensibilisation sur le danger que représente le cancer du sein. Une maladie que Samantha Prateaux  a elle  même vaincue dans son plus jeune âge. C’est sans doute ce terrible épisode qui l’a incitée à mener ce combat.  « l’association 21ans 1 Cancer et 1 Sein en moins est née du désir d’aider les personnes atteintes du cancer du sein. J’ai moi-même expérimenté cela et  très jeune je l’ai vaincue », a-t-elle indiqué.

Une motivation supplémentaire donc pour celle qui a dédié sa vie à l’humanitaire. Le but étant de combattre cette maladie qui endeuille plusieurs familles chaque année. Pour ce faire, l’association a initié une tournée inter établissements. Cette caravane qui a débuté de manière officielle au sein du C.E.S de Batavéa anciennement appelé Ecole publique de Batavéa a été agrémentée par plusieurs activités notamment une communication sur les enjeux du dépistage du cancer du sein, et les techniques d’auto gestion de ces cas à savoir l’autopalpation.

Par ailleurs, il s’est agi d’informer les plus jeunes sur l’ensemble des structures habilitées vers qui se tourner en cas de détection de cette anomalie. Aussi, ladite campagne de sensibilisation se poursuivra sur deux semaines soit jusqu’au 26 mai dans plusieurs établissements de la capitale. Pour l’heure, l’association fera sa prochaine escale le mercredi 15 Mai 2019 du côté de l’Institut National des Sciences de Gestion (INSG) où ses bénévoles s’évertueront à outiller les potentielles victimes de cette maladie, toujours dans le but de la prévenir.

Laissez votre commentaire