mercredi,20 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: CANAL+ fait le point de ses actions RSE

Gabon: CANAL+ fait le point de ses actions RSE

Ecouter cet article

Ce mercredi 13 octobre 2021, les responsables de CANAL+ ont réuni leurs partenaires dont un représentant de LaLiga. Une rencontre au cours de laquelle l’opérateur de production et de diffusion de contenus télévisés a fait le point de ses actions de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), mais aussi sur le piratage audiovisuel. 

Acteur majeur de l’audiovisuel et du cinéma, CANAL+ se définit notamment comme un acteur du développement en Afrique. Au Gabon, la société dit avoir placé ses engagements sociétaux au cœur de sa stratégie d’entreprise. A travers ses trois principaux axes d’action, elle intervient tant sur la formation dans les métiers de l’audiovisuel, le sport, la culture, le soutien aux personnes fragiles, qu’au niveau de la sensibilisation aux défis majeurs du pays. 

Ces trois principaux axes d’action concernent en effet, le programme CANAL+ University, le programme Un mois une cause et le projet Orphée. Si le premier vise à faire émerger des talents africains dans le domaine de l’audiovisuel grâce à des formations, le second a pour objectif d’accompagner des associations dans leurs œuvres humanitaires. Quant au troisième, il a pour mission d’équiper les orphelinats en leur donnant accès à l’éducation et au divertissement. 

S’agissant du piratage des productions audiovisuelles, CANAL+ a réaffirmé son engagement dans la lutte contre ce fléau qui constitue une violation de la propriété intellectuelle. La directrice générale de CANAL+ Gabon, Sana Sionné a expliqué que c’est toute la chaîne de valeur de CANAL+ qui fait face aux risques du piratage. « Derrière, ce n’est pas uniquement CANAL+ qui est impacté, mais c’est bien sûr, les boîtes de production, les acteurs, les réalisateurs, toute une chaîne qu’on peut voir disparaître du fait de cette concurrence déloyale », a-t-elle dit. 

Pour lutter contre le piratage, CANAL+ mise sur la communication, la pédagogie et la sensibilisation. La sensibilisation du grand public et celle des autorités. Mais surtout grâce à ses actions techniques et technologiques. « Le but est de chercher à sécuriser notre signal au maximum », a expliqué Sana Sionné.

Laissez votre commentaire

Enami Shop