mardi,27 septembre 2022
AccueilDerniers articlesGabon: Camélia Ntoutoume met enfin un terme au désordre dans le paiement...

Gabon: Camélia Ntoutoume met enfin un terme au désordre dans le paiement de l’APE

Ecouter cet article

Un ensemble d’actions et d’événements ont ponctué la journée du samedi 10 septembre 2022 à l’initiative du ministère de l’Éducation nationale. Près de deux semaines après la reprise des cours, Camélia Ntoutoume-Leclercq s’est voulue décisive en fixant les prix liés au paiement de l’Association des parents d’élèves. A ce titre, ils sont fixés à 1 000 pour le pré-primaire et le primaire, 2 000 pour le secondaire et dans l’enseignement privé laïc et confessionnel, les frais ne peuvent excéder 5000 FCFA par parent.

Si depuis plusieurs années les frais liés au fonctionnement des APE étaient prélevés sur chaque élève dans les établissements primaires et secondaires, le ministre de l’Éducation nationale a décidé de mettre un terme à cette pratique. En effet, tenant compte du coût actuel de la vie et des nombreuses plaintes des parents, Camélia Ntoutoume-Leclercq a homologué les prix de cette cotisation.

Dans une circulaire datée du 9 septembre 2022, adressée aux directeurs d’académies provinciales et aux chefs d’établissement, entre autres, la ministre de l’Éducation nationale rappelle que les cotisations annuelles prélevées par les différents bureaux de ces associations concernent uniquement les parents et non les élèves. « Désormais, dans l’enseignement public: les frais d’APE sont à 1000 FCFA par parent au pré-primaire et au primaire ; 2000 FCFA par parent au secondaire. Dans l’enseignement privé laïc et confessionnel: les frais ne peuvent excéder 5000 FCFA par parent »

Par ailleurs, Camélia Ntoutoume-Leclercq a indiqué que l’usage de ces cotisations « obéit strictement au plan d’utilisation préalablement adopté par l’assemblée générale » de chaque APE. Une volonté pour le membre du gouvernement de mettre un terme à « de nombreux dysfonctionnements observés au sein des APE, qui ont conduit à la perte de crédibilité de cet important maillon de la chaîne de formation de notre jeunesse ». Gageons que la décision sera prise en compte et appliquée par les chefs d’établissement sur toute l’étendue du territoire.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

1 Laisser un commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sosso
Sosso
13 septembre 2022 à 14h14min 14 h 14 min

Et pour les EPC,?

Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x