samedi,26 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Brice Laccruche Alihanga tente de se suicider dans sa cellule

Gabon: Brice Laccruche Alihanga tente de se suicider dans sa cellule

L’ancien tout puissant Directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de se donner la mort dans les geôles de la prison centrale de Libreville où il est détenu depuis décembre 2019. Écroué dans le cadre de l’opération anti-corruption baptisée Scorpion, l’ancien «messager intime » d’Ali Bongo Ondimba aurait tenté de se taillader les veines tout seul, rapporte notre confrère L’Union ce Vendredi 22 mai. Son avocat Anges Kevin Nzigou contacté par Gabon Media Time dénonce une opposition du directeur de la prison centrale de Gros Bouquet à le rencontrer ce jour. 

C’est à l’aide du couvercle d’une boîte de sardines que le président de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV) affectueusement appelé BLA par ses inconditionnels aurait tenté de se suicider. C’est du moins ce que nous rapporte un communiqué  du ministère de la Justice publié sur le site internet du quotidien L’Union

« Il  a été découvert allongé avec plusieurs entailles le long des deux avants bras. La précédente ronde, moins de 2 heures plus tôt, n’avait révélé aucune anomalie. Il a été retrouvé à ses côtés une boîte de conserve faisant partie du stock alimentaire qu’il gardait dans sa cellule, dont le couvercle avait été retiré pour cet acte. Il était parfaitement conscient et pouvait s’exprimer sans difficulté », souligne ledit communiqué rendu public ce vendredi 22 mai. 

Bienheureusement, les agents en faction à la prison centrale ont découvert à temps « le messager intime » dans sa cellule avant que le pire ne se produise. « les agents ont immédiatement alerté les services de santé de la prison qui lui ont très rapidement apporté les soins de premier secours appropriés. Il a ensuite été transféré à l’infirmerie pour y recevoir un traitement médical approfondi (nettoyage, désinfection, suturation des plaies et sérum antitétanique). Un repas lui a ensuite été servi », poursuit le communiqué

Bien qu’aucune raison pour l’heure ne soit communiquée pour expliquer et justifier l’acte posé par l’ancien directeur de cabinet civil et politique d’Ali Bongo Ondimba, Brice Laccruche Alihanga, son avocat a tenu à désapprouver l’opposition du patron de l’établissement pénitentiaire à le laisser rencontrer son client. « Je ne peux pas commenter une information que je n’ai pas personnellement vérifiée. La seule version que nous avons est celle des agents pénitentiaires. Dans le cas d’espèce, le respect de la défense aurait permis au directeur de la prison centrale de m’autoriser à le rencontrer pour que je comprenne ce qui s’est réellement passé hier. La jurisprudence de la prison de Libreville n’apporte pas des éléments de confiance », a confié Maître Anges Kevin Nzigou, avocat au barreau du Gabon. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt