mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: bras de fer entre les commerçants et le maire de Ntoum

Gabon: bras de fer entre les commerçants et le maire de Ntoum

Le lundi 17 juin 2019, le maire de la commune de Ntoum, Juste Parfait Biyogo B’Otogo aurait, au cours d’une réunion, invité les opérateurs économiques à désormais prendre en charge eux-mêmes l’assainissement des alentours de leurs commerces. En réaction à cette nouvelle exigence, les commerçants, avec l’appui du Syndicat des commerçants du Komo Mondah (Sycokom) ont décidé de ne pas ouvrir leurs boutiques, au grand mépris de l’autorité municipale et des populations qui se trouvent privées de vivres.

La ville de Ntoum est en proie à un bras de fer opposant la mairie aux opérateurs économiques. Et ceci depuis que le maire Juste Parfait Biyogo B’otogo a déclaré durant une réunion avec les commerçants de sa localité que « chaque commerçant devra s’occuper de ses ordures ». Poursuivant son propos, le maire a précisé que cette décision entrait dans le cadre du rôle citoyen de chaque individu, mais aussi dans la prise de responsabilité. Le but ultime étant de redonner à la ville, une image saine et ordonnée.

Par ailleurs, le 4ème maire adjoint Innocent Ondo Ovono a expliqué qu’il revenait à chaque commerçant de placer ses ordures à la grande décharge entre 18 et 19 heures sans quoi il se rendrait responsable de ces déchets. Pour rappel, les commerçants demeurent les émetteurs principaux de déchets liés à leur activité commerciale dense et variée. « La mairie ne veut que responsabiliser les commerçants et même les ménages sur la gestion des déchets », a-t-il poursuivi.

Opposés à cette mesure, les opérateurs économiques viennent de décider de mettre au défi l’administration municipale en gardant fermés leurs espaces commerciaux. Une décision qui a trouvé l’assentiment du Syndicat des commerçants du Komo Mondah (Sycokom). Initialement prévue du 18 juin au 20 juin, la fermeture s’est étendue jusqu’au vendredi 21 juin 2019. Preuve qu’un dialogue de sourds est engagé. Seule victime de cet imbroglio, les ménages sont soumis à un régime forcé. Les plus nantis s’approvisionnent à Libreville.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion