mercredi,23 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Bounda Balonzi pour un audit des centres de contrôle technique

Gabon: Bounda Balonzi pour un audit des centres de contrôle technique

Le mercredi 26 août 2020 le ministre des Transports Léon Armel Bounda Balonzi  a présidé une séance de travail, avec le  Coordination des entreprises du secteur sécurité dans les transports (CEST), le Syndicat des professionnels du transport urbain (SPTU) et la Direction générale des transports terrestres (DGTT). Au menu de cette rencontre, la problématique de la la délivrance supposée de fausses cartes grises. 

Face aux dénonciations enregistrées ces dernières semaines sur  la délivrance de fausses cartes grises par les centres de contrôle technique, le ministre des Transports a tenu à voir clair sur cette question. Cette séance de travail avec les différents acteurs du secteur avait donc pour objectif d’écouter les différentes parties afin de trouver une solution à cette problématique facteur d’insécurité routière. 

Document essentiel et qui constitue l’autorisation de circuler d’un véhicule motorisé immatriculé et permet son identification, il ferait l’objet de falsification. C’est du moins ce que soutiennent les partenaires sociaux qui ont tenu à attirer l’attention du membre du gouvernement. « Il y a des cas d’une seule immatriculation attribuée à deux véhicules appartenant à deux propriétaires différents. Mais surtout, il y a la délivrance de fausses cartes grises, qui n’émanent pas de l’administration des Transports. Et cela cause d’énormes difficultés aux automobilistes », a indiqué le président de la Coordination des entreprises du secteur sécurité dans les transports Emmanuel Marcos Zue Meye Eyene. 

Une dénonciation balayée d’un revers de la main par le directeur général des transports terrestres Anatole Kabounou qui reconnaît par contre que le seul problème qui existe est celui du manque d’interconnexion entre les centres de contrôle technique du pays. « Il n’existe pas de faux documents de transport. Par contre, nous avons relevé une difficulté à l’intérieur du pays avec nos services déconcentrés. Mais ce souci est purement technologique », a-t-il indiqué. 

Face à ces divergences de vues, le ministre des Transports Léon Armel Bounda Balonzi a estimé qu’il etait nécessaire de démêler le vrai du faux pour ramener la sérénité au sein de ce secteur. C’est dans cette optique qu’il a dit souhaiter lancer un audit régulier dans les centres de contrôle technique pour être fixé définitivement. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt