dimanche,29 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Boris Admina engagé à redorer l’image des Douanes et à optimiser...

Gabon: Boris Admina engagé à redorer l’image des Douanes et à optimiser les recettes

Nommé lors du conseil des ministres du 2 octobre 2020, Boris Atchougou Admina, le nouveau directeur général des douanes et droits indirects (DGDDI) a effectué ce jeudi 05 novembre 2020 le tour des administrations sous sa tutelle notamment la direction régionale de l’Estuaire, New Owendo International Port et le Bureau central Libreville Owendo. Occasion pour ce dernier de présenter sa mission qui consiste à optimiser les recettes douanières mais aussi de redorer le blason de ce noble corps de métier assombri par des « pratiques maison » peu orthodoxes par le passé.

C’est entouré d’une délégation de la Direction générale des douanes et droits indirects que le nouveau patron de cette administration s’est rendu ce jeudi 5 novembre 2020 dans la zone portuaire sise dans la commune d’Owendo. Du bureau central New Owendo International Port (OW100) au Bureau central Libreville Owendo (OW 110) en passant par la direction régionale de l’Estuaire, Boris Atchougou Admina a souhaité s’enquérir des états d’avancement des activités à mi-parcours mais aussi de prendre le pouls des difficultés auxquelles sont confrontés ses collaborateurs en cette période singulièrement difficile. 

A l’extrême droite Donatien Moukala, chef du bureau central NOIP OW100 lors de son exposé © D.R.

A cet effet, le Directeur général des douanes s’est tour à tour entretenu avec ses collaborateurs qui ont manifestement su tenir la dragée haute malgré l’avènement de la crise sanitaire liée à la Covid-19. « Nous avons présenté à notre directeur général le bilan à mi-parcours des recettes réalisées par le bureau central du NOIP. Avec la crise actuelle, la loi des finances initiale a fixé des objectifs de recettes à 16 milliards FCFA. Pour notre part, on a pu réaliser 46 milliards soit plus du double des recettes attendues. Pour un taux de 206% », a indiqué Donatien Moukala, chef du bureau central New Owendo International port (OW100). 

Ce dernier en a profité pour dépeindre les quelques difficultés rencontrées dans l’exercice de leur fonction. Il s’agit entre autres de l’absence des prestations de serment des agents depuis près de 5 ans, l’absence de formation continue pour les douaniers malgré l’évolution des normes juridiques et l’insuffisance d’agents d’exécution. En réaction, Boris Atchougou Admina n’a pas manqué de louer le dynamisme des administrations douanières. 

Par ailleurs, le nouveau directeur général des douanes et droits indirects a interpellé les agents des douanes sur la nécessité de rendre à leur profession ses lettres de noblesse avilies par les « errements maison ». A ce propos, les douaniers ont été appelés par le premier responsable de leur corps paramilitaire à rester fidèles à l’esprit de l’article 2 alinéa 1 du code douanier cemac du 3 août 2001 qui dispose que « les lois et règlement douaniers doivent être appliqués sans égard à la qualité des personnes ». Ainsi, l’heure est à la prise de conscience et au dévouement pour l’intérêt de la nation.

Afin de marquer le changement de paradigme à opérer, le nouveau promu a institué un nouveau mode de tenue de réunion. « Désormais nous allons redorer l’image du douanier gabonais. À chaque fois qu’on aura l’occasion de se rencontrer. Nous allons clamer de vive-voix les deux maîtres mots de notre devise. C’est-à-dire honneur et dévouement », a-t-il conclu. Pour information, la nouvelle direction des douanes a situé son plan d’action à 2 niveaux : optimiser les recettes douanières et redorer l’image de la profession.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion