mercredi,23 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : Bonda Balonzi se «satisfait» d’un réseau routier défectueux à près...

Gabon : Bonda Balonzi se «satisfait» d’un réseau routier défectueux à près de 90%

Léon Bonda Balonzi ministre des Transports et de l’Equipement, des Infrastructures, et de l’Habitat s’est dit satisfait de l’état des voies terrestres à l’issue d’une visite des chantiers retenus dans le cadre du plan d’actions prioritaires à savoir les linéaires Nkok-PK 105 Mitzic-Oyem et Bifoun-Lambaréné. Seulement cette réhabilitation de ces 3 axes demeure insignifiante face à l’état de décrépitude avancée de tout le réseau routier.   

Le ministre des Transports et de l’Equipement , des Infrastructures, et de l’Habitat, a effectué une visite sur les chantiers inscrits dans le plan d’actions prioritaires élaboré le lundi 6 janvier 2020. Il s’est donc agi pour Leon Bonda Balonzi de constater de plus près l’effectivité des travaux sur les linéaires Nkok-PK,105 Mitzic-Oyem et Bifoun-Lambaréné. A cette occasion, le membre du gouvernement n’a pas caché sa satisfaction quant aux réalisations effectuées. « La circulation est désormais plus fluide qu’il y a quelques mois. Sur les autres axes, notamment Mitzic-Oyem, tous les nids-de-poule ont été bouchés. Nous sommes donc satisfaits »,a-t-il déclaré.

Ladite inspection qui s’est achevée par une incursion dans les voies secondaires telles l’axe Mitzic-Sam dans le département de l’Okano, a permis au ministre de tutelle de cibler les chantiers qui pourraient intégrer la prochaine étape du plan d’actions prioritaires. Pour l’heure, les automobilistes, en particuliers les transporteurs terrestres, peuvent désormais retrouver leur flux de transactions qui avaient considérablement baissé avec la dégradation avancée de ces axes routiers.

Néanmoins, il convient peut-être de relativiser la posture du membre du gouvernement. Et pour cause, cette réhabilitation faite sur 3 linéaires ne concerne en réalité que moins de 100 km du réseau routier. Pour rappel, le Gabon compte près de 9200 km de routes tracées sur toute l’étendue du territoire pour moins de 1500 km de voie bitumées dont globalement 700 km en piteux état. Alors comment comprendre que Léon Bonda Balonzi ait pu affirmer que le réseau routier est en bon état? C’est la question qui taraude les esprits des populations gabonaises.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt