mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Blanchard Andoume tire à boulets sur les dirigeants du football

Gabon: Blanchard Andoume tire à boulets sur les dirigeants du football

Candidat à l’élection pour le poste de président du bureau exécutif de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), Blanchard Andoume fait partie de ces Gabonais qui ont une vision particulière de notre football. Manager aguerri et dirigeant de club, ce passionné de football s’est livré au cours d’un entretien accordé à la rédaction de Gabon Media Time, à une analyse de ce secteur. S’il s’est tout d’abord dit épuisé « de dresser le même constat alarmant et de tirer sur la sonnette d’alarme », il s’est surtout distingué en faisant remarquer que « notre football ressemblait à un morceau  d’étoffe déchirée dirigée par des hommes qui ont atteint l’asymptote ». 

Championnat en dents de scie depuis près de cinq ans, passage annoncé du niveau professionnel à celui d’amateur, fédération et ligue nationale entre gestion opaque, incohérente et mauvaise gouvernance. A bien des égards, le football gabonais ressemble à un « morceau  d’étoffe déchirée ». C’est l’avis bien tranché du dirigeant de club et ex candidat à l’élection pour le poste de président du bureau  exécutif de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), Blanchard Andoume. 

Au cours d’un entretien accordé à la rédaction de Gabon Media Time, l’ancien Président de la commission juridique de la Ligue nationale de football professionnel (Linaf), n’a pas mâché ses mots envers « des hommes qui ont atteint l’asymptote et qui n’ont plus de marge de progression ». « Epuisé de dresser le même constat alarmant et de tirer la sonnette d’alarme », ce passionné de football a donc tenu à « interpeller ceux qui doivent dresser  une politique  solide et durable de notre football ».

En effet, invitant les dirigeants actuels à « rompre avec l’amateurisme », le Président délégué  du CF Mounana, un des plus grands clubs gabonais, a insisté sur la nécessité de porter un regard particulier sur « la formation des joueurs, des encadreurs et même des dirigeants ». En manager accompli, l’homme qui veut « rendre le  football autonome, prospère aujourd’hui et demain », a également plaidé pour la mise en place « d’un modèle économique au goût du jour en vue de supporter le financement  du football ».

Nostalgique des années fastes de notre football, Blanchard Andoume n’a pas manqué d’insister sur le fait que « la gouvernance doit être le socle de cette politique sportive et la sanction de mise ». Appelant également à « rompre avec les hommes et les pratiques actuelles pour insuffler un nouveau vent qui va faire décoller notre football », celui pour qui « le football est le ballet des masses », a également accentué son propos sur l’impérieuse nécessité de changer de paradigme. 

Consacrant donc l’échec actuel de notre football ponctué aussi bien par une élimination prématurée de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017 et une nonqualification pour la CAN 2019 malgré un vivier incroyable de talents, l’ancien vice-président de la Commission des équipes nationales à la Fegafoot a donc présenté les défis à relever. Défis axés principalement sur la la formation, de l’organisation  de compétitions  de bout en bout, la recherche de financements solides ou encore le positionnement  dans la gestion du football de personnes qui ont une véritable vision. Un message qui ne devrait pas manquer de faire réagir, les dirigeants actuels.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt