mercredi,28 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Bitumage de l'axe Pk12-Pk105, un échec pour Nkoghe Bekale ?

Gabon: Bitumage de l’axe Pk12-Pk105, un échec pour Nkoghe Bekale ?

C’est un véritable noeud gordien qui est loin d’être démêlé par le gouvernement. Entre l’annonce en grande pompe en mars 2019 du démarrage des travaux et la suspension du contrat entre l’Etat gabonais et l’entreprise chinoise China State Construction Engineering, le feuilleton de l’aménagement de l’axe Pk12-Pk105 n’en finit pas, donnant l’impression de l’incapacité des pouvoirs publics et plus particulièrement du premier ministre Julien Nkoghe Bekale, originaire de la ville de Ntoum, de concrétiser ce projet.  

D’un linéaire de  93 km cet axe routier, seul voie de sortie de la capitale, peine à être réalisé depuis plusieurs décennies. Une situation insoutenable pour les usages qui doivent affronter chaque jours la boue et les nids de poule aux allures de lacs qui se sont formés au fil des années sur la chaussée. Pis du côté du gouvernement, le flou persiste sur sa volonté de réhabiliter cette route. 

L’opinion a souvenance de l’épisode pour le moins curieux de la résiliation du contrat avec l’entreprise chinoise qui devait effectuer les travaux, alors que quelques mois plus tôt le gouvernement assurait avoir effectué un versement de 10 milliards de Fcfa à titre d’avance. Sauf que le 12 juillet 2019, le ministre de l’Équipement Arnauld Engandji rompt le contrat avec  CSCEC, cette dernière conditionnant le démarrage des travaux par l’apurement de certaines ardoises de l’État sur des chantiers antérieurs, comme le Palais des sports, la réparation de l’ambassade du Gabon en Chine.  

Sauf que 3 mois après, c’est le statu quo qui règne, malgré les assurances données par le ministère de l’Equipement qui indiquait avoir trouvé une société intéressée par la reprise dudit projet. Si du point de vue économique rien ne semble prêt à démarrer, l’opinion se questionne sur le rôle du chef du gouvernement Julien Nkoghe Bekale qui demeure dans l’incapacité de jouer de son influence pour faire aboutir ce dossier. 

Député du 1er arrondissement de la commune de Ntoum, le chef du gouvernement semble pieds et mains liés dans ce projet puisqu’il demeure impuissant pour permettre son avancement. Une situation, si ce dernier est débarqué dans les prochains mois, serait considérée comme un véritable échec de son passage à la primature. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion