dimanche,19 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: bientôt une Politique nationale d’insertion et de réinsertion des détenus

Gabon: bientôt une Politique nationale d’insertion et de réinsertion des détenus

Ecouter cet article

Lors du Conseil de la Magistrature du 10 septembre dernier présidé par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de président de ladite institution, la question de la réinsertion des personnes détenues a été entériné. Instruction a été donnée au ministre de la Justice, Garde des sceaux, Erlyne Antonela Ndemet de mettre en œuvre la politique nationale d’insertion et de réinsertion des détenus (PNIRD). 

Quel avenir pour les prisonniers une fois mis en liberté? Ou encore, quels moyens existent pour réinsérer et préparer la sortie des personnes détenues? Vendredi 10 septembre dernier, Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de président du Conseil supérieur de la Magistrature, a placé la réinsertion des prisonniers parmi les priorités du département de la justice au cours de l’année judiciaire à venir, qui s’ouvre le premier lundi du mois d’octobre prochain.

En effet, aux termes du communiqué final de cette instance décisionnelle, le président de la République a instruit la ministre en charge de la Justice de mettre en œuvre une « politique nationale d’insertion et de réinsertion des détenus ». Celle-ci devrait permettre au Gabon d’être doté de mécanismes sociaux pouvant permettre aux autorités de défaire les facteurs de précarité sociale favorisés par l’incarcération. On pourrait citer par exemple les ruptures des liens familiaux, les problèmes d’addiction ou le difficile accès au marché du travail, entre autres. 

Cette politique de réinsertion, si elle aboutit, va concourir au bien-être des prisonniers en reconstituant la fracture sociale. Très souvent marginalisés à la sortie de prison, les anciens détenus pourraient avoir à nouveau la possibilité de jouir de leurs droits fondamentaux.

Laissez votre commentaire

Enami Shop