dimanche,27 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: bientôt un concours d’entrée à l’Ecole nationale de magistrature

Gabon: bientôt un concours d’entrée à l’Ecole nationale de magistrature

C’est l’une des décisions importantes prise à l’issue du dernier Conseil supérieur de la magistrature (CSM), présidé le mardi 4 août 2020 à Libreville, par le président de la République Ali Bongo Ondimba. Ce concours d’entrée à l’Ecole nationale de magistrature répond à la demande formulée par la ministre en charge de la Justice Erlyne Antonella Ndembet épouse Damas pour résorber un déséquilibre manifeste dans la profession.

Invitée à s’exprimer au terme de la déclaration du président de la République Ali Bongo Ondimba, président du Conseil supérieur de la magistrature qui a insisté sur la nécessité d’assurer « la continuité du service public de la justice », la Garde des sceaux, en sa qualité de premier vice-président du CSM, a souligné d’entrée les chantiers sur lesquels le conseil doit se pencher impérativement dans les plus brefs délais. 

Ainsi, Erlyne Antonella Ndembet épouse Damas n’a pas manqué de révéler « la nécessité d’envisager le recrutement de nouvelles promotions de magistrats pour pallier le déficit actuel ». Déficit devenu particulièrement important, voire abyssal depuis l’absence de recrutement des magistrats depuis bientôt trois ans et qui a eu pour conséquence un « déséquilibre dans l’affectation des personnels au sein des différentes juridictions », a-t-elle souligné. 

C’est en cette occurrence et dans la stricte volonté du chef de l’Etat, d’oeuvrer pour le raffermissement et la consolidation de l’Etat de droit dans le dessein de mettre en place une « offre de justice adaptée, crédible, transparente et accessible à tous les citoyens », que le président du Conseil supérieur de la magistrature, Ali Bongo Ondimba n’est pas resté sourd à la demande de la ministre de la Justice. 

Il a ainsi été décidé au terme dudit conseil de « l’organisation d’un concours d’entrée à l’Ecole nationale de la magistrature, en vue du recrutement de nouveaux magistrats », a-t-on pu lire dans le communiqué final. A noter que le gel de recrutements dans la fonction publique y compris la magistrature avait été rendu effectif dans le cadre du Plan de relance économique pour disait-on, maîtriser la masse salariale. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt