mercredi,4 août 2021
AccueilA La UneGabon: Biendi Maganga Moussavou lance les consultations déplacées

Gabon: Biendi Maganga Moussavou lance les consultations déplacées

Ecouter cet article

Un peu moins d’une semaine après le lancement des concertations nationales relatives aux systèmes alimentaires organisées par le ministère chargé de l’Agriculture, le chef de ce département a rencontré les Chefs d’agences du système des Nations Unies au Gabon. Objectif de ces « consultations déplacées » pour Biendi Maganga Moussavou, préparer la feuille de route du Gabon pour le prochain sommet mondial sur les systèmes alimentaires prévu à New-York le 26 septembre prochain. 

Réunis ce lundi 12 juillet dans l’espace détente du jardin de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture est une organisation (FAO), les Chefs d’agences du système des Nations Unies au Gabon et le ministre en charge de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, ont une nouvelle fois échangé sur les systèmes alimentaires. Un peu moins d’une semaine après le lancement des concertations nationales, il était question pour les parties prenantes de peaufiner une feuille de route commune.

En effet, c’est en prélude au sommet mondial sur les systèmes alimentaires prévus à New-York le 26 septembre prochain, qu’Hélder Muteia, coordonnateur sous régional et représentant de la FAO au Gabon, Magaran Monzon Bagayoko, représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Biendi Maganga Moussavou, ont donc échangé. « Une occasion unique de partage d’expérience des meilleures pratiques visant à aider le gouvernement à entreprendre des réformes » comme l’a d’ailleurs souligné Hélder Muteia. 

Avec en ligne de mire l’amélioration de la production des aliments en lien avec leur commercialisation, mais également leur transport et leur entreposage qui constituent un véritable défi pour le gouvernement, ces consultations devraient permettre de mettre en relief de « nouvelles perspectives de développement d’une agriculture pour l’amélioration du système alimentaire » comme l’a d’ailleurs rappelé Biendi Maganga Moussavou. A noter que le conflit homme-faune était également en bonne place lors de ces discussions.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.