samedi,5 décembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Biendi Maganga Moussavou fait le bilan de la 31ème session de...

Gabon: Biendi Maganga Moussavou fait le bilan de la 31ème session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique

Présent à la 31ème session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique, le Gabon par la voix de son ministre sectoriel Biendi Maganga Moussavou, a eu l’occasion d’évoquer les nombreuses opportunités dans le domaine agricole. Souhaitant faire le point de ces échanges, le ministre de l’Agriculture, accompagné notamment du Représentant pays de la FAO Helder Muteia, était donc présent ce jeudi 29 octobre au siège de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) à Libreville. 

Accueillie par le gouvernement du Zimbabwe du 26 au 28 octobre 2020, la 31ème session de la Conférence régionale de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour l’Afrique a été l’occasion pour les participants d’évoquer les questions urgentes de la région. Présent à ce rendez-vous, le Gabon a eu l’occasion à la fois d’évaluer sa politique sectorielle, et les défis à relever.

En effet, dans un contexte fortement marqué par une pandémie de Covid-19 aux effets dévastateurs mais également salutaires en termes de prise de conscience collective, les 95 ministres présents lors de ce forum, ont notamment « réaffirmé les 17 priorités déjà évoquées lors de la 30ème session » comme l’a souligné le ministre gabonais de l’agriculture. 

S’il n’a pas manqué de souligner l’importance donnée lors des échanges à « l’accès à la formation et la nécessité de limiter les pertes post récoltes », Biendi Maganga Moussavou a également insisté sur l’importance de « la création de chaînes de valeures structurées ». Avec un accent particulier mis sur la sécurité alimentaire, la nutrition et la création de base de données fiables, ce forum a donc permis d’arrimer les positions.

Rappelant le caractère « historique » de cette 31ème session, Helder Muteia a quant à lui insisté sur « le besoin urgent de transformation des systèmes alimentaires et les innovations visant à faire progresser les objectifs de développement durable ». A noter qu’au cours des deux prochaines années, la FAO mettra en oeuvre un plan d’actions visant à dynamiser les filières agricoles.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion