lundi,26 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: Biendi Maganga Moussavou fait adopter le projet de loi fixant la...

Gabon: Biendi Maganga Moussavou fait adopter le projet de loi fixant la politique semencière de l’Etat

C’est un projet pour lequel le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage de la Pêche et de l’Alimentation y avait attaché dû prix en le plaçant dans l’une de ses priorités de sa politique au sein de son département ministériel. Biendi Maganga Moussavou vient en effet de faire adopter par le gouvernement, le projet de loi fixant la politique semancière au Gabon, aux termes du conseil des ministres tenu ce mardi 13 août par visio conférence et présidé par le président de la République, chef de L’Etat, Ali Bongo Ondimba. 

Dans l’optique et la ferme intention d’améliorer la politique agricole et alimentaire en République gabonaise, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage de la Pêche et de l’Alimentation, Biendi Maganga Moussavou a fait adopter en conseil des ministres le projet de loi fixant la politique semencière en République gabonaise. 

Ce projet de loi « crée les conditions adéquates à  la promotion de la qualité, de la production, la  commercialisation et l’utilisation des semences » avec en ligne de mire la volonté d’atteindre l’objectif national de la sécurité alimentaire et à terme l’autosuffisance alimentaire. Autre objectif de ce projet de loi, celui de l’harmonisation avec la Zone Cemac de la politique semencière au Gabon par « la création d’un Conseil National semencier consultatif et un Fonds d’appui au secteur semencier ». 

Pour mettre en musique son idée, Biendi Maganga Moussavou a également fait adopter en conseil des ministres cinq (5) projets visant à créer des agropoles nécessaires à la matérialisation de cette vision du reste partagée par le numéro un gabonais Ali Bongo Ondimba. Il s’agit entre autres de la « création de la Zone Agricole à forte  Productivité de Kango, création de la Zone Agricole à forte  Productivité de Idemba, création de la Zone Agricole à forte  Productivité d’Andem », a-t-on pu lire. 

Par la création et l’organisation de ces zones agricoles, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage de la Pêche et de l’Alimentation entend développer l’agriculture gabonaise sur la base d’un foncier organisé autour  de bassins de production à travers le Gabon. 

Ces zones choisies avec soin sur la base des études diligentées et validées par la Commission Nationale d’Affectation des Terres sont destinées à « promouvoir la culture de spéculations vivrières notamment la banane, le  manioc, le maïs, le riz et le soja, de même qu’à  développer l’élevage (avicole et porcin) à grande  échelle », précise le communiqué.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion