Gabon: belle progression en matière de supervision de sécurité aérienne

L'Aeroport de Libreville © Gabonactu

C’est au cours d’un point de presse organisé par le Ministère des Transports et de la Logistique et qui a réuni à la fois le ministre en charge de ce département Justin Ndoundangoye et le Directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (Anac) Arthur Nkoumou Delaunay, qu’ont été présenté les résultats de l’audit OACI/Gabon. Mené en République gabonaise du 29 janvier au 6 février 2019, cet audit a permis de relever l’importante progression du pays en matière de supervision de sécurité aérienne.



Réunissant l’ensemble des acteurs de la plateforme aéroportuaire, avec notamment la présence du ministre en charge des Transports et de la Logistique Justin Ndoundangoye, et du Directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (Anac) Arthur Nkoumou Delaunay, le point de presse de ce lundi 20 mai à Libreville, a été l’occasion pour les parties prenantes de relever l’excellente performance du pays dans les huit domaines du système de supervision de la sécurité.

En effet, comme le souligne le Rapport de la mission coordonnée de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI)/Gabon en République gabonaise mené du 29 janvier au 6 février 2019, l’audit réalisé a permis de souligner les efforts consentis par le pays dans les domaines de la sécurité aérienne et de la conformité au cours des cinq dernières années, et qui affiche aujourd’hui une progression constante.

Ainsi, avec une performance de 72,91% de taux de mise aux normes en 2019, contre 6.9% en 2007, 18,26% en 2012, et 26,07% en 2016, le Gabon se classe aujourd’hui en 2ème position de la CEEAC et en 1ère position en zone CEMAC. Cette progression liée aux nombreux efforts consentis par les autorités en charge de ce domaine, est également la première étape d’un processus devant conduire le Gabon, à sortir de la liste noire de l’Union Européenne.

Se félicitant de cette belle progression, Justin Ndoundangoye a ainsi affirmé, que « ce rapport de l’OACI nous montre clairement et sous réserve des observations de nos experts attendues au plus tard le 2 juillet 2019 prochain, que notre pays le Gabon a réalisé la performance la plus importante », avant de conclure en indiquant, que cette performance, était « tributaire d’efforts considérables investis par les plus Hautes Autorités, pour pallier les insuffisances notées ces dernières années dans le délicat domaine de la sécurité et de la navigation aérienne ».

Laissez votre commentaire