dimanche,25 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : Basile Moussavou ou le taximan-violeur addicte à la vidéo

Gabon : Basile Moussavou ou le taximan-violeur addicte à la vidéo

La direction de la sûreté (DSU) vient de réaliser un énorme coup en mettant la main sur Basile Moussavou, un violeur en série sur jeunes filles âgées entre 16 et 19 ans. Le mis en cause qui attirait ses victimes chez lui avant de leur infliger des sévices corporels suivis d’un viol filmé à l’aide de son portable, est  préventivement détenu à la prison centrale de Libreville où il attend d’être fixé sur son sort, nous rapporte le quotidien L’Union.

La capitale gabonaise, Libreville, est devenue le fief de tous les dangers. Et ce, encore plus quand on est une jeune fille. En effet, entre les braquages présents dans tous les quartiers, le phénomène du viol tend à prendre de l’ampleur. Dans le cas d’espèce, il s’agit d’un jeune taximan de 28 ans répondant au nom de Basile Moussavou et vivant au Pk8. A côté de ses activités professionnelles, il trouvait le temps d’assouvir ses basses besognes sur des jeunes filles.

« Déshabille-toi je vais te filmer » , témoigne, une de ses nombreuses victimes qui a déposé plainte. Le mis en cause, ne niera pas les faits qui lui sont reprochés. Plus surprenant, c’est lui-même qui a donné des détails croustillants aux enquêteurs. « Le plus souvent, c’est le soir que j’effectue mes basses besognes. Lorsque j’ai de l’argent je me rends dans un bar et je choisis une fille. Après lui avoir donné à boire, je l’invite chez moi. Je lui dis de se déshabiller parce que je veux la filmer. Si elle refuse, je la brutalise et la viole en filmant la scène avec mon portable », a-t-il avoué.

Par ailleurs, il avoue avoir violé 3 filles, mais selon les sources proches du dossier, le nombre serait plus conséquent. Toujours est-il que, Basile Moussavou, est en détention préventive à la prison centrale de Gros-Bouquet où il attend patiemment d’être jugé. Le présumé violeur encourt jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle, assortie d’une amende de 50 millions FCFA au plus, tel qu’énoncé par le nouveau Code pénal en ses articles 401 et suivants.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt