lundi,13 juillet 2020
Accueil A La Une Gabon: avec 688 milliards en 2019, la masse salariale a représenté plus...

Gabon: avec 688 milliards en 2019, la masse salariale a représenté plus de 37% des dépenses de l’Etat

C’est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture élaborée par la direction générale de l’économie et de la politique fiscale (DGEPF). Malgré une baisse de 1% du nombre de salariés dans le secteur public, le niveau de masse salariale reste toujours aussi élevé puisqu’à fin décembre 2019, celle-ci s’est établie à 688,9 milliards de FCFA soit 36,36% du volume total des dépenses de l’Etat.

Global Media Time Gifpx

En effet, si elle a accusé une très légère baisse de 1,7% en 2019 comparativement à l’exercice 2018, du fait notamment d’une baisse de 1% du nombre des salariés dans le secteur public à fin décembre, la masse salariale de l’Etat est restée très élevée comparativement aux autres postes de dépense très souvent prioritaires notamment les dépenses d’investissements.

Établies à 385 milliards de FCFA en 2010 pour 77576 salariés, la masse salariale de l’Etat a doublé en à peine une décennie. Comme on peut le souligner à l’analyse de la dernière note de conjoncture sectorielle, celle-ci s’est établie à 688,9 milliards de FCFA en 2019, représentant l’équivalent de près de 37%  du total des dépenses budgétaires établies à 1895 milliards de FCFA.

A titre d’exemple, les recettes pétrolières à elles seules, se sont établies à 727,2 milliards de FCFA sur une prévision de 731,6 milliards de FCFA dans la loi de finances 2019, soit un montant à peine 4% supérieur aux 688,9 milliards de FCFA de masse salariale. Dans le même temps, les dépenses d’investissements n’ont représenté que 281,2 milliards de FCFA. En définitive, les dépenses de personnels ont représenté l’équivalent de 96% des revenus pétroliers.

Une situation incompréhensible, quand on sait que depuis plusieurs années, le gouvernement appelle les citoyens à « l’orthodoxie financière et à la discipline budgétaire ». Véritable goulot d’étranglement pour les finances publiques, ce poste de dépense peu qualitatif mériterait donc une restructuration au regard de la situation actuelle qui nécessitera dans un avenir proche, des ajustements budgétaires.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt