Gabon: atelier de l’OPAM sur l’écriture journalistique

Guy Pierre Biteghe, président de l'OPAM au centre © GMT

L’organisation patronale des médias (OPAM) a organisé en partenariat avec la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) un séminaire de) formation porté à l’endroit des journalistes exerçant au Gabon tous supports de diffusion d’information confondus sur le thème “L’écriture journalistique” subdivisé en 4 sous thèmes. Il s’est déroulé du 26 au 27 février 2019 à l’auditorium Fournier sis à Gabon télévision avec le concours des directeurs généraux de ladite structure ainsi que des experts formateurs sur la question du journalisme.



C’est accompagné d’Abel Mimongo représentant de la Haute autorité de la communication (HAC), de Germain Bouanga Koumba Nziengui de la CNSS, de Sébastien Ntoutoume Directeur général de Gabon Télévision et de Guy Pierre Biteghe, Président de l’OPAM qu’a été acté le lancement de la cérémonie protocolaire. S’en sont suivies trois allocutions respectivement du président de l’OPAM, du représentant de la CNSS et de Gabon télévision qui ont tour à tour émis les souhaits de voir les objectifs visés être atteints par les séminaristes.

Le séminaire a débuté par la présentation du thème “l’écriture journalistique” qui a été éclaté en 4 sous-thèmes à savoir droits et devoirs des journalistes, journalisme et investigation, journalisme et autorégulation et l’influence des réseaux sociaux sur la pratique du journalisme. C’est Celestin Nguema Obame, journaliste -formateur qui a édifié les présents sur leurs droits et leurs devoirs conformément à la loi N°019/2016 du 09 Août 2016 portant Code de la Communication en République Gabonaise.

Pour sa part, Jean Pierre Bekale Total a via le thème “Journalisme et investigation” démontré l’importance pour le journaliste de vérifier ses sources et les méthodes d’acquisition fiables de celles-ci. Quant à Jean Robert Mbassani Liwenge il s’est agi par le thème “Journalisme et autorégulation” de donner  les outils journalistiques fondamentaux pour atteindre les buts recherchés. Le dernier sous-thème “influence des réseaux sociaux sur la pratique du journalisme” a été l’apanage d’Antoine Ekolo Larson qui après avoir souligné les avantages des réseaux sociaux sur le journalisme, a présenté les limites et les dangers qui guettent l’acteur de presse.

A la suite de ces présentations, une séance de questions-réponses a eu lieu. Cette étape a permis aux participants d’épuiser les zones d’ombre qui les taraudaient. Ledit séminaire s’est achevé sur les perspectives de l’OPAM.  En effet, elle a annoncé la tenue en avril d’un séminaire de formation technique durant lequel les ateliers seront constitués avec des encadreurs chevronnés afin d’outiller le journaliste gabonais. Aussi, la mise en place d’un réseau de journalistes pour l’autonomisation du journaliste est à l’étude.

Laissez votre commentaire