mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : Assala bientôt vendu au plus offrant ?

Gabon : Assala bientôt vendu au plus offrant ?

Alors qu’elle vient de signer pas moins de sept (7) nouveaux contrats d’exploration, d’exploitation et de partage de production (CEPP) dont trois pour de nouveaux périmètres et quatre pour des renouvellements de permis, Assala Gabon semble pourtant n’être qu’un colosse aux pieds d’argile. C’est en tout cas ce que croit savoir Africa Energy Intelligence, qui dans son numéro 852, révèle que le groupe américain Carlyle soutien d’Assala Gabon, serait prêt à la refiler au plus offrant. 

Connu pour son appétit vorace et sa recherche effrénée de « bons plans », le groupe Carlyle pourrait réaliser prochainement une opération qui devrait ravir ses actionnaires, mais désenchanter une des entreprises qu’elle soutient. Comme croit le savoir Africa Energy Intelligence, Assala Gabon pourrait faire les frais de la « la logique financière » du fonds d’investissements.

Lire aussi: Gabon : 7 nouveaux contrats pétroliers signés et 150 milliards d’investissements attendus 

En effet, malgré de nombreux signes tendant à souligner la solidité de la société pétrolière qui a racheté les actifs de Shell en 2017 pour 587 millions de dollars, de nombreuses sources font état d’une possible vente au plus offrant. Menées par le groupe américain Carlyle, ces négociations officieuses auraient déjà alerté Maurel & Prom et Perenco.

Lire aussi: Gabon: Assala Energy rachète les parts de Total Gabon sur Rabi Kounga 

En sursis donc, malgré la signature récente de 7 nouveaux contrats pétroliers avec l’Etat gabonais, les dirigeants d’Assala Energy se chercheraient des possibilités. Pour sa part, Marcel Van Poecke, directeur de Carlyle International Energy Partners (CIEP), serait prêt à réaliser une belle plus value, au regard des conditions qui entourent Assala Gabon, avec notamment un baril à plus de 60 $ et un accroissement récent de la production.

Si pour l’heure l’information reste officieuse, la volonté du fonds d’investissements de maximiser au plus vite les revenus de ses actionnaires, pourrait mettre dans un sacré embarras les dirigeants d’Assala Gabon et indirectement l’Etat gabonais. A noter que David Roux, directeur général d’Assala Energy, ancien patron de Tullow Oil Gabon et proche du palais, pourrait jouer un rôle déterminant.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion