Gabon: Arnauld Engandji en guerre contre le travail illégal

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Jeunesse, Arnauld Calixte Engandji Alandji © D.R

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Jeunesse, chargé de la formation professionnelle, Arnauld Calixte Engandji Alandji, a annoncé dans un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time, la mise en oeuvre d’opérations de contrôles effectuées sur l’ensemble du territoire national à partir du 1er juillet 2018. Elles concerneront notamment, les secteurs de l’hôtellerie et la restauration, les commerces et assimilés, le bois, les sciages et les aciéries. Ci-dessous l’intégralité du communiqué.

COMMUNIQUE:

Le Ministre du Travail, de l’Emploi et de Ia Jeunesse, chargé de la Formation Professionnelle rappelle aux employeurs- qu’au sens de l?rticle premier, alinéa 2 du Code du travail, «Est considéré comme travailleur, au sens du présent Code, quels que soient son sexe et sa nationalité, toute personne qui s’est engagée à mettre son activité professionnelle, moyennant rémunération, sous la direction et l’autorité d’une autre personne physique ou morale, publique ou privée, appelée employeur.».

A cet effet, tout salarié doit bénéficier, dans le cadre de la promotion du travail décent :

  • du Revenu Minimum Mensuel (RMM), à l’exception des personnels de maison et des collectivités locales ;
  • d’une immatriculation à la caisse Nationale de Sécurité sociale (CNSS);
  • un état récapitulatif des cotisations CNSS pour ceux des salariés déjà immatriculés.

Des opérations de contrôles seront effectuées sur l’ensemble du territoire national à partir du 1er juillet 2018. Elles concerneront, pour la première phase, les entreprises ou opérateurs économiques exerçant dans les secteurs d’activité suivants :

  1. Commerces et assimilés :
  • Établissements de commerce général ;
  • Épiceries ;
  • Superettes ;
  • Parfumeries et drogueries ;
  • Pharmacies et dépôts de médicaments;
  • Salons de coiffure ;
  • Ateliers de couture ;
  • Prêt à porter ;
  • Quincailleries ;
  • Briqueteries ;
  • Garages ;
  • Stations-services ;
  • Stations de lavages de véhicules ;
  • Librairies, papeteries,
  • imprimeries ;
  • Dépôts de boissons, débits de boissons.
  1. Hôtellerie et restauration :
  • Hôtels, motels, auberges ;
  • Snack bars, salons de thé ;
  • Restaurants, fast-foods, cafétéria.
  1. Bois, sciages et aciéries
  • Menuiseries ;
  • Ébénisteries ;
  • Ferronneries ; 
  • Ateliers de soudure.

En conséquence, un délai de trente (30) jours, à compter de la date de signature du présent communiqué, est accordé aux opérateurs concernés par ladite mesure, pour se conformer aux dispositions réglementaires en vigueur.

Fait à Libreville, le 25 Mai 2018

Le Ministre

Arnauld Calixte Engandji Alandji. 

Laissez votre commentaire