Gabon: Arnauld Engandji au pas de course sur les chantiers de réhabilitation des voiries urbaines

Visite du ministre de l’Équipement, des Infrastructures et des Travaux publics Arnauld Engandji © GMT

Ce lundi 25 mars 2019, le ministre de l’Équipement, des Infrastructures et des Travaux publics Arnauld Engandji a procédé à une visite d’inspection des chantiers de réhabilitation des voiries urbaines dans les communes de Libreville et d’Owendo. Une descente qui a permis de se rendre compte non seulement de l’avancement des travaux effectués, mais aussi des différentes améliorations à apporter en matière de sécurité routière surtout après le drame qui a coûté la vie à deux compatriotes le samedi 23 mars dernier au Pont Nomba.



C’est accompagné du ministre des l’Eau et de l’Energie Tony Ondo Mba, ainsi que du représentant résidant au Gabon de la Banque africaine de développement Robert Masumbuko qu’Arnauld Calixte Engandji Alandji a effectué, le lundi 25 mars 2019, une visite d’inspection dans les zones accueillant les travaux de réhabilitation de certaines artères de Libreville et Owendo. C’est donc au pas de course qu’ils ont inspecté le pont Setrag, le pont Nomba, carrefour F.O.P.I et les quartiers Cocotiers et Atong abè. Le choix de ces zones n’a pas été fortuit puisqu’elles ont été le théâtre des pluies diluviennes et d’accidents mortels ces derniers jours.

Pour le ministre de tutelle, cette visite s’inscrit dans le cadre de l’amélioration continue des conditions de circulation dans ces endroits.« Nous sommes ici pour lancer les chantiers de réfection au niveau du pont Nomba et setrag. Le ministère de l’energie nous accompagne pour l’éclairage de ces voies. Nous avons aussi contacté deux Petites et moyennes entreprises locales qui seront exclusivement responsables des travaux d’assainissement des voiries car il faut inciter l’entrepreneuriat », a-t-il indiqué.  

Lors des étapes de Cocotiers et Atong abè, un échange a été initié avec les populations de ces quartiers sur la nécessité de trouver des issues pour les usagers et les riverains. C’est ainsi que le ministre a annoncé la reprise effective des travaux suivie de l’installation de matériels de salubrité avant de préciser aux populations que pour la conservation des efforts consentis des mesures coercitives devraient être mises en oeuvre.

Par ailleurs, la visite du membre du gouvernement  l’a conduit à la Direction provinciale des travaux publics de l’Estuaire, sise au Camp de police. Il y a effectué un audit général sur le fonctionnement des engins. Ces derniers devant être utilisés dans le cadre de l’entretien routier. Occasion pour la première autorité de ce département d’annoncer une reprise d’activités imminente ainsi que l’achat de 2 à 3 engins afin de booster la capacité logistique de son ministère compte tenu des échéances futures.

Laissez votre commentaire