samedi,27 novembre 2021
AccueilA La UneGabon : après l’ère BLA, le PDG se déjuge et réhabilite Ali...

Gabon : après l’ère BLA, le PDG se déjuge et réhabilite Ali Akbar Onanga

Ecouter cet article

Exclu le 1er août 2019 par le Parti démocratique gabonais ( PDG ), l’ancien député du 1er siège de Lekoni-Lekori Ali Akbar Onanga Y’Obegue vient de revenir dans les bonnes grâces de cette formation politique qui vient de décider de sa réhabilitation. Un rétropédalage du parti au pouvoir qui sonne dans l’opinion comme un véritable aveu d’échec mais surtout qui démontre son assujettissement à l’ancien directeur de cabinet du président de la République Brice Laccruche Alihanga qui aurait été à l’origine de la mise au banc de l’ancien ministre de la Fonction publique. 

 Accusé « d’atteinte à l’unité du parti et acte contraire à la probité » Ali Akbar Onanga Y’Obegue avait été déchu de son siège à l’Assemblée nationale par la décision n°339 du 09 août 2019 de la Cour Constitutionnelle. Une exclusion qui pour certain, était l’oeuvre de l’ancien tout puissant directeur de cabinet civil et politique d’Ali Bongo Ondimba, obligeant même l’ensemble des hiérarques du parti créé par Omar Bongo Ondimba à plier l’échine devant lui. 

L’exclusion de l’ancien membre du gouvernement n’avait pas manqué d’être critiquée dans l’opinion puisqu’elle demontrait clairement l’allégeance faite par le parti au pouvoir au président de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV) et qui avait mis au pas l’ensemble des acteurs politiques de la majorité, chacun accourant lors de sa tournée dite républicaine. 

Brice Laccruche Laccruche désormais écroué à la prison centrale de Libreville, pour des faits de détournement de fonds publics, de corruption et de blanchiment de capitaux, le parti de masse, toute honte bue, a décidé de réhabiliter  l’ancien député du 1er siège de Lekoni-Lekori. C’est donc par la voix du président de la Commission permanente de discipline du Parti démocratique gabonais, Guy Benjamin Ndounou que la décision a été rendue publique ce mardi 03 mars 2020. 

Il faut souligner qu’avec Ali Akbar Onanga Y’Obegue, le conseil de discipline a également réhabilité trois autres militants notamment Clarisse Abourou, Apollinaire Onanga et Patrick Moundounga qui eux étaient accusés « d’ intelligence avec l’adversaire » lors des élections législatives et locales d’octobre 2018.   

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop