mardi,24 mai 2022
AccueilA La UneGabon: après la Cour constitutionnelle, la Nyanga triée du collège des Hauts-commissaires

Gabon: après la Cour constitutionnelle, la Nyanga triée du collège des Hauts-commissaires

Ecouter cet article

La province de la Nyanga est visiblement passée en disgrâce auprès des plus hautes autorités en tête desquelles le président Ali Bongo Ondimba. Alors qu’on s’attendait à un remplacement géographique à la Cour constitutionnelle , après la mort du juge Hervé  Moutsinga, c’est plutôt un natif de l’Estuaire qui a été choisi, abrogeant de fait l’institutionnalisation de  la représentativité de chaque province au sein de cette haute juridiction. Le même constat est fait pour le Haut-commissariat à la République. Sur dix membres, aucun  représentant de la province de la Nyanga. Oublie ou sanction ? 

La province de la Nyanga, grande oubliée des nominations au sein des institutions, serait-on tenté de dire. Cette province vient  de voir, à deux reprises, deux places dans deux plus hautes institutions du pays lui filer entre les doigts, au mépris de la règle de la représentativité provinciale établie dans le pays depuis des décennies. D’abord la Cour constitutionnelle. Après la mort du juge constitutionnel,  Hervé Moutsinga, un des neuf membres de la Cour constitutionnelle, originaire de la Nyanga, décédé le 2 février 2021, alors que beaucoup s’attendaient à la nomination d’un juge originaire de la même province, ils ont plutôt été surpris de voir un originaire de la province de l’Estuaire, en l’occurrence Emmanuel Nze Bekale occupé cette fonction.  

Une nomination intervenue le 8 mars 2021, au détriment de la règle de la représentativité par province consistant à nommer un membre par province, soit neuf membres, instaurée depuis la création de cette haute institution au lendemain de la conférence nationale. Un fait, soulignons-le, qui a tout de même été accueilli avec beaucoup de questionnement auprès des natifs de cette province du Gabon.  

Un autre cas, tout récent, est celui de la nomination des membres du Haut-commissariat à la présidence de la République. Sur dix membres, répartis par province,  on constate toujours que la Nyanga est la seule province absente de ce collège des commissaires. Simple oubli ou mauvais sort ? Bien que  certains pourraient se défendre en disant qu’il n’y  a aucune volonté à exclure qui que ce soit dans la gestion des affaires de la République, mais toujours est-il que cette absence très remarquée nécessite des éclaircissements, afin de couper court à certaines interprétations erronées et parfois infondées qui pourraient naître à ce sujet.

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif
Enami Shop