Gabon: après avoir perdu son emploi, il se reconverti en dealer de chanvre

« L’oisiveté est la mère de tous les vices ». Cette maxime bien connue pourrait résumer le pétrin dans lequel s’est plongé E.H.O, un Gabonais, qui lasse d’attendre un travail qui n’arrivait pas, s’est lancé dans la commercialisation de stupéfiants. Une aventure qui aura tourné court puisqu’il sera interpellé par la Brigade de gendarmerie de Cocobeach, chef-lieu du département de la Noya dans la province de l’Estuaire, rapporte le quotidien L’Union.  


Pour joindre les deux bouts, E.H.O. n’aura rien trouvé de mieux que de s’adonner au trafic de chanvre indien. En effet, il aurait décidé de se tourner vers cette activité il y a 3 ans lorsqu’il s’est retrouvé au chômage. Il était question pour l’apprenti dealer de tirer un peu de revenus pour joindre les deux bouts. 

Selon le récit de nos confrères « il travaillerait en collaboration avec un ressortissant équatoguinéen qui lui livrerait la marchandise, la transaction se faisant le plus souvent à l’abri des regards, en brousse. » Il a été interpellé avec en sa possession un sac de voyage contenant 67 ballots de chanvre indien alors qu’il tentait de rallier Libreville où il devait écouler sa marchandise. 

Après avoir été présenté hier au Parquet de Libreville, le dealer présumé a été placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville, en attendant son jugement. 

Laissez votre commentaire