samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: «Apôtre» interpellé à Mitzic pour trafic d’ivoire

Gabon: «Apôtre» interpellé à Mitzic pour trafic d’ivoire

Ecouter cet article

Le trafic des espèces protégées est loin d’avoir trouvé son épilogue. Pour preuve, l’arrestation le samedi 30 octobre 2021 d’un trafiquant qui s’apprêtait à écouler deux pointes d’ivoire en sa possession. Une interpellation rendue possible grâce au travail coordonné de l’ONG Conservation justice, des agents de la Direction générale des recherches (DGR) et de la délégation provinciale des Eaux et forêts des agents de la Brigade centrale de la Gendarmerie en poste à Mitzic.

Le délinquant faunique répondant au nom de Jean Baptiste Essono Mba plus connus sous l’appellation d’ « Apôtre » a été appréhendé en possession de 2 pointes d’ivoire le samedi 30 octobre 2021 alors qu’il tentait d’écouler son stock. Une opération à succès menée par les limiers de la Direction générale des recherches de Mitzic, une unité des Eaux et Forêts avec l’appui des membres de l’ONG Conservation justice. 

Agent dans une société de gardiennage de la localité, Jean Baptiste Essono Mba était depuis un moment suspecté de trafic d’ivoire. C’est une alerte donnée par une source sur une possible transaction d’ivoire à Mitzic qui va confirmer les soupçons. Informés, les agents se sont constitués en une équipe mixte pour procéder à l’interpellation et un stratagème méticuleusement conçu va être mis sur pied afin de mettre un terme aux activités illicites du délinquant faunique.

« Arrivés à Mitzic aux environs de 09 heures du matin, les agents ont remarqué la présence suspecte d’un individu portant un sac vert sur le lieu indiqué.  Le suspect a aussitôt été interpellé. Les agents de la Direction Générale des Recherches ont saisi son sac à dos et découvert deux pointes d’ivoire brut. Durant son interrogatoire, Jean Baptiste Essono Mba a affirmé avoir ramassé les deux pointes d’ivoires au bord d’une rivière dans son village (Ayon) sur la route de Sam », peut-on lire dans le communiqué de l’ONG Conservation justice parvenu à la rédaction de Gabon Media Time. Il sera conduit au poste puis gardé à vue dans les locaux de la DGR de la ville d’Oyem.

A noter que Jean Baptiste Essono Mba sera présenté dans les prochains jours devant le parquet spécial de Libreville pour répondre des faits de détention et tentative de vente d’ivoire sans autorisation des administrations compétentes. Selon les dispositions de l’article 388 du code pénal, le présumé délinquant faunique risque jusqu’à 10 ans de prison une amende égale au quintuple de la valeur de la saisie.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop