mardi,24 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: Antonella Ndembet et Madeleine Berre peinent à mettre en place les...

Gabon: Antonella Ndembet et Madeleine Berre peinent à mettre en place les tribunaux du travail 

Mis en place par la loi organique n°9/2019 du 5 juillet 2019 portant organisation de la Justice en République gabonaise, les tribunaux du travail, malgré une existence dans la forme, semblent donner lieu à un véritable cafouillage juridictionnel. Et pour cause, la composition de ces juridictions qui ont vocation à connaître des contentieux opposant un travailleur à son employeur ne respectent visiblement pas, comme prévu, les dispositions de la nouvelle législation.

Si sur la forme et conformément à l’article 226 « le tribunal de travail se compose des membres issus de trois collèges que sont les magistrats de l’ordre judiciaire, les membres issus des représentants des employeurs et ceux représentant les employés », la réalité est tout autre. À en croire plusieurs sources interrogées par Gabon Media Time, la composition desdits tribunaux continue de poser problème puisque dépourvus de certains membres qui devaient les composer. 

Toute chose qui dénote de l’illégalité de leur fonctionnement au nez et la barbe non seulement du ministre de la Justice Erlyne Antonella Ndembet mais aussi du ministre du Travail Madeleine Berre. Il faut souligner que la création de ces juridictions spécialisées cadrait avec le souci  des plus hautes autorités, en tête desquelles le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, de s’arrimer aux standards internationaux mais surtout de favoriser un climat social apaisé.   

Mais comble de l’impréparation du gouvernement, il n’y aurait toujours pas « de nouvelle désignation des assesseurs représentants du secteur privé », nous assure une source proche de la Confédération patronale du Gabon (CPG). Toute chose susceptible de rendre caduques les décisions prises par ces juridictions, malgré le discours rassurant du ministère de la Justice.  

Une situation inconfortable qui démontre clairement que le gouvernement, à travers les ministères de la Justice et du Travail, s’est une fois de plus illustré par des effets d’annonce sans tenir compte des exigences requises pour rendre applicable cette loi. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion