lundi,18 janvier 2021
Accueil A La Une Gabon: Antonela Ndembet lance le premier centre d'appel pour dénoncer les maltraitances...

Gabon: Antonela Ndembet lance le premier centre d’appel pour dénoncer les maltraitances d’enfants

C’est à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant célébrée tous les 20 novembre de l’année que la ministre de la ministre de la Justice Erlyne Antonela Ndembet-Damas accompagnée de sa collègue des affaires sociales  Prisca Koho Nlend ont procédé à l’inauguration d’un centre d’appel gratuit. Dénommé « 1412 Supermwana » cet espace sis au sein de la direction générale des droits de l’Homme vise à réceptionner les plaintes d’enfants victimes de violences en tous genres

Placée sous le thème « Réinventer un monde où tous les enfants comptent », la journée internationale des droits de l’enfant marquera un nouveau départ dans la protection des mineurs.  En effet, la ministre de la Justice, Garde des Sceaux et chargée des droits de l’Homme, Erlyne Antonela Ndembet-Damas assistée par la ministre des Affaires sociales, Prisca Koho Nlend, a inauguré de manière officielle le Centre d’appel gratuit 1412 Supermwana pour enfants victimes de violences multiformes au Gabon.

Occasion pour la Garde des Sceaux de rappeler l’intérêt de ce nouveau dispositif. « Avec Supermwana, les familles et les enfants pourront plus facilement et rapidement dénoncer les violations et les abus sur les enfants qu’ils auront constatés ou dont ils seront informés par un tiers », a déclaré  Erlyne Antonela Ndembet-Damas durant son une allocution solennelle devant ses collaborateurs et des enfants invités pour la circonstance.

Par ailleurs, le membre du gouvernement n’a pas manqué de saluer l’engagement du chef de l’État Ali Bongo Ondimba vis-à-vis des plus vulnérables. « Supermwana est un nouveau bébé dans la protection de l’enfant qu’il va falloir élever par l’amélioration de ses compétences adaptées à l’évolution moderne de la société gabonaise. Cet acte non négligeable à haute portée sociale est la réalisation d’un des engagements pris par le Chef de l’Etat, dans son pacte social pour les enfants vivant au Gabon » a indiqué la ministre de la Justice, Garde des sceaux.

Une réalisation d’envergure qui n’aura pas laissé indifférentes les Nations-Unies représentées à ladite cérémonie par, Donatien Tameko, représentant adjoint du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef). Ce dernier a révélé que le Gabon est le premier pays de l’Afrique centrale à mettre en place un outil uniquement dédié à la protection des enfants souvent sujets à la maltraitance.

A la suite de cette cérémonie inaugurale, les deux membres du gouvernement se sont rendus à Akanda précisément au Centre d`accueil pour enfants en difficultés sociales d’Angondjé (Capdes) pour une visite d’inspection et de prise de contact. Une seconde activité marquée par l’inauguration d’un terrain de jeux nécessaire à l’épanouissement de ces enfants. Erlyne Antonela Ndembet-Damas recevra un t-shirt floqué par les pensionnaires dudit centre.

Laissez votre commentaire

Bestheinfusion