mardi,27 juillet 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Angélique Ngoma pour une plus grande protection sanitaire de la mère...

Gabon: Angélique Ngoma pour une plus grande protection sanitaire de la mère et de l’enfant

Ecouter cet article

Ce jeudi 01 Avril 2021, l’ancien ministre du Travail, de l’Emploi et de la Protection sociale, le député pour le second siège de la Basse Banio dans la Nyanga Angélique Ngoma a été face à la commission des affaires culturelles, sociales et de la communication dirigée par Paulette Mounguengui. Au sein du palais Omar Bongo Ondimba du sénat, il a été question pour l’honorable de présenter sa proposition de loi modifiant et complétant certaines dispositions de la loi définissant les mesures générales de la protection sanitaire et sociale de la femme, de la mère et de l’enfant.

En effet, depuis son adoption, ce texte qui vise selon l’honorable député « à opérer un changement de regard sur les fondamentaux de la protection sanitaire et sociale de la femme, de la mère et de l’enfant », n’a connu aucune évolution jusqu’à lors quant à son application. C’est dans cette optique qu’Angélique Ngoma a tenu à présenter à ses collègues sa proposition de modification des articles 2, 3, 12, 13, 15, 18 et 20 de cette loi portant sur la protection sanitaire.

Il faut souligner que ce texte a pour objectif de contenir les dispositions sur la protection de la santé, l’accès aux soins et aux médicaments et de créer un centre national de consultation sociale ayant pour mission de conseiller et d’assister les femmes sur les plans juridique, professionnel, familial et personnel. 

L’exposé des motifs de l’honorable n’a pas manqué de susciter de la part de ses collègues parlementaires plusieurs interrogations. Celles-ci portaient essentiellement sur la protection sociale pour les tutrices et l’impact de cette loi sur les communautés étrangères. Les réponses qu’a apportées l’ancien ministre de la protection sociale permettront aux membres de la commission des affaires culturelles, sociales et de la communication de mieux cerner ce texte de loi lors de son examen final.

Laissez votre commentaire