samedi,19 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : André Patrick Roponat rassure sur le respect des droits des...

Gabon : André Patrick Roponat rassure sur le respect des droits des présumés délinquants financiers

C’est à la faveur d’une déclaration rendue publique sur les antennes de Gabon Télévision ce jeudi 28 novembre 2019 que le nouveau procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville André Patrick Roponat s’est exprimé sur le scandal politico financier qui a conduit récemment à l’audition de plusieurs cadres d’entreprises publiques et parapubliques. A cette occasion, il a annoncé que sur 16 personnes entendues entre mercredi et jeudi 8 personnes ont été placées sous mandat de dépôt alors que 8 autres ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Cette sortie qui intervient près de deux semaines après le déclenchement de l’opération scorpion, du nom de cette opération menée par la Direction Générale de la Recherche (DGR ) et la contre ingérence communément appelée B2 et qui  a révélé dans plusieurs entreprises publiques et privées, « des malversations financières et des blanchiments de fonds », a été l’occasion pour André Patrick Roponat d’édifier l’opinion sur le déroulement de la procédure. 

Poursuivi pour des chefs d’inculpation divers, les présumés criminels financiers ont été entendus par un juge d’instruction. A l’issue de cette audition 8 ont été placés sous mandat de dépôt tandis que 8 autres ont bénéficié d’une liberté provisoire. Lors de sa déclaration le procureur de la République a d’ailleurs tenu à relever que « La liberté préventive ne s’assimile pas à une condamnation. La condamnation suit un procès. Mais nous ne sommes pas encore à l’étape du procès. Nous sommes encore au stade de l’instruction ». 

LIRE AUSSI : Opération «Scorpion» : les «Bla Boys» déférés devant la Cour criminelle spéciale 

« Lorsque l’instruction sera terminée soit par des non lieu ou des renvois devant les juridictions de jugement (…) le peuple sera davantage édifié », a-t-il poursuivi. Dans le même ordre d’idées, il a tenu à rassurer l’opinion indiquant que « les droits des uns et des autres resteront et seront respectés jusqu’au bout ». 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt