Gabon: Ali Bongo opte pour une méthode de gouvernance plus efficace

Ali Bongo Ondimba lors de son allocution à la ceremonie de remise du rapport des travaux de la task force sur les finances publiques © D.R

Au terme de près d’un mois de travaux, le séminaire Task force sur les finances publiques vient de rendre ses conclusions. C’est donc ce 20 juin 2018 que le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu des mains du président du bureau de coordination du séminaire, le rapport desdits travaux.

Au cours de cette rencontre, les membres du gouvernement, les directeurs généraux et les autres acteurs du secteur de la finance ont examiné les réformes à mettre en œuvre à court et moyen terme. Les conclusions de ces travaux devraient  permettre au Gabon de s’adapter aux exigences du moment, notamment une orthodoxie financière pour une croissance équitable et durable.

Les participants ont entre autres réfléchi sur divers sujets d’ordre socioéconomique, tels l’optimisation des recettes, la fiscalité, la question de la masse salariale, la dette, la trésorerie, l’emploi, et l’investissement. Au regard de la conjoncture économique actuelle, il était important de prendre toutes les mesures nécessaire  à la résolution des attentes des gabonaises et des gabonais. L’objectif était de dresser un bilan d’ensemble sur l’état de nos finances publiques pour une rationalisation en vue d’optimiser les recettes fiscales et orienter les dépenses vers les secteurs prioritaires.

Pour Ali Bongo, ce séminaire a permis de tracer des pistes de solution pour donner un coup de fouet à la croissance et au développement du pays. «Ce travail concret et salutaire, qui vous a permis de mieux travailler ensemble, nous permettra de juger de son efficacité dans les jours à venir. Aussi, il faut se le rappeler, nous nous sommes réunis, car nous avons réalisé que nous ne pouvions plus continuer ainsi avec des problèmes d’ordre structurel et conjoncturel. Il était judicieux de réviser la méthode», a-t-il déclaré.

Au terme de ces travaux, les recommandations émises permettront d’actualiser le Plan de relance économique (PRE) et d’élaborer la loi de finances rectificative au titre de l’année 2018.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire